Maggio 16, 2022

palermo24h

Notizie italiane in inglese – Notizie italiane oggi. Scopri gli aggiornamenti e le ultime novità in Italia all'interno del nostro sito. Aggiornamenti quotidiani dall'Italia in italiano.

situazione très incertaine à Marioupol ; les Russes avancent lentement dans le Donbass

Le ruble a commencé par chuter fortement après l’invasion russe, puis il s’est effectment stability. Cela s’explique par l’intervento massiccio della Banque Central de Russie pour freiner la chute de la monnaie russe. Le 28 marzo, le giornale di Wall Street scritto que la banca centrale avait place le ruble « dans un coma artificiel ».

Pour présenter les choices assez schématiquement, le cours d’une monnaie sur le marché des change fluctue en fonction de l’offre et de la demande : si tout le monde vend ses roubles, le cours baisse ; si, au contraire, de nombreux investisseurs achètent des roubles, le cours monte. Pour mainteir le cours du rouble, il faut donc éviter que les détenteurs de monnaie russe s’en débarrassent massiccio et incoraggiare les achats de roubles. O c’est esattore ce qu’ont fait les autorités monétaires russes.

Dès les premiers jours de la guerre et dès les premières sanzioni annoncées, la banca centrale a relevé son principal taux directeur de 9,5% à 20%, ce qui est énorme. En quoi cela at-il un effet sur le cours du ruble ? Pour faire simple, le taux directeur va déterminer les taux d’interêt (le prix de l’argent) dans le pays. Plus ce taux d’intérêt est élevé, plus l’argent coûte cher à ceux qui empruntent, et rapporte à ceux qui prêtent. Lorsque la banca centrale agit pour que ces taux d’intérêt soient élevés, elle souhaite inciter les investisseurs à acheter des obblighi (concrètement, fournir de l’argent, devenir prêteur) don sur le russe des russe, à ache eterc.

READ  "Plutôt mourir que d'être vos esclaves", lancent les frères Klitschko aux Russes depuis Kiev

D’autres mesures ont égallement été prises. En Russie, il est par exemple interdit d’acheter des devises étrangères (donc de «venditore» des rubles contre une autre monnaie), les retraits de liquide des comptes en devises étrangères ouverts dans les banques russes sont plafonnés, les dettes (même celles contractées en dollars o en euros) doivent obligatoirement sé être c rem ruble , formulée par Vladimir Poutine à l’attention des pays occidentaux, de payer leurs imports de gaz en rubles plutôt qu’en dollar ou en euros ; ce qui est un moyen de soutenir la monnaie russe. Toutes ces mesures visent à stabilizzar le cours du rouble, sans que ce dernier reflète pour autant l’état réel de l’économie russe. « S’il y avait une libre circolazione [des monnaies] dans les due sensi [en Russie]le ruble serait beaucoup plus faible », assicurare Robin Brooks, economista e chef presso l’Institut de la finance internationale, au Giornale di Wall Street.

Resta à savoir combien de temps cela peut durer. Difficile à dire, selon notre giornalista economico Marie Charrel, car les réserves de la Banque centrale de Russie détenues à l’étranger sont gelées: cela significa qu’elle ne peut pas les utiliser pour soutenir le rouble. Ses marges de manœuvre sont donc limitées. Selone le echile riserve della banca centrale russa con un calo di 38,8 miliardi di dollari tra il 18 febbraio e il 25 marzo e la ragione per gli interventi per il rublo.