Maggio 24, 2022

palermo24h

Notizie italiane in inglese – Notizie italiane oggi. Scopri gli aggiornamenti e le ultime novità in Italia all'interno del nostro sito. Aggiornamenti quotidiani dall'Italia in italiano.

L’exigence de Poutine d’un paiement du gaz russe en rubles est une “rupture de contrat” ​​​​selon Berlin

Selon Berlin, l’annonce de Vladimir Poutine sur le fait que Moscou n’accepterait plus de paiements in dollari o in euro in cambio di ses livraisons de gaz à l’Union européenn est una “rottura di contrat”.

L’Allemagne a critiqué mercredi une “rupture de contrat” ​​​​après l’annonce par il président russe Vladimir Poutine que Moscou n’accepterait plus de pagamenti in dollari o euro in cambio di ses livraisons de gaz à l’enne europé.

Cette exigence “constitue une rupture de contrat”, a déclaré le ministre de l’Economie Robert Habeck lors d’une conférence de presse à Berlin. “Nous allons maintenant discuter avec nos partenaires européens de la manière de répondre à cette demande”, at-il ajouté.

“Nous allons maintenant discuter avec nos partenaires européens de la manière de répondre à cette demande”, at-il ajouté.

Vladimir Poutine un annonce mercredi que la Russie n’accepterait più pagamenti in dollari o in euro per i libri di musica in UE, donnant une semaine aux autorités russes pour élaborer le nouveau système en rubles.

L’Allemagne veut réduire rapidement sa dépendance

Il presidente russo e un expliqué qu’il s’agissait d’une réaction au gel des actifs de la Russie en Occident à cause de son offensive en Ucraina.

L’Allemagne est particulièrement dépendante du gaz russe, qui représente quelque 55% de ses importtions de gaz. Et malgré l’invasion de l’Ukraine par Moscou, le gaz russe continue d’affluer vers l’Union Européenne, qui d’imposer un embargo, comme aux Etats-Unis et au rifiuta Royaume-Uni.

Berlin cherche toutefois à réduire rapidement sa dépendance en démarchant d’autres fournisseurs. Le gouvernement allemand va notamment accélérer la construction de terminaux GNL en vue d’importer du gaz liquéfié.

READ  138 morti a Petropolis, les secours toujours à pied d'oeuvre

Un accord vient d’être signé avec le Qatar, importante esportatore di GNL (gaz naturel liquéfié), pour une “fourniture de long terme”, lors d’une visite de Robert Habeck dans ce pays du Golfe ce week-end.