Giugno 27, 2022

palermo24h

Notizie italiane in inglese – Notizie italiane oggi. Scopri gli aggiornamenti e le ultime novità in Italia all'interno del nostro sito. Aggiornamenti quotidiani dall'Italia in italiano.

Les Conducteurs vont recevoir une aide de 500 euros pour se convertir au bioéthanol, moins cher mais pas si écolo

De retour pour vous jouer un second tour, Valérie Pécresse an annoncé dans une interview au parigino se lundi 16 mai un aiuto all’alto da 500 € per i Parisiens souhaitant convertire leur véhicule essence en bioetanolo. Ce forfait intervient alors qu’à la pompe, le prix du bioéthanol ne cessa de faire de l’œil aux conduttori: plus deux fois moins cher que du carburant classique ! Malgré une surconsommation d’environ 25%, ce bon plan économique a déjà séduit en 2021, la consommation du carburant “bio” ayant augmenté de 33%.

Pour convertir son véhicule essence au bioéthanol – le diesel n’étant pas éligible à la transformation – il suffit d’y apposer un boîtier de conversion. L’operazione brute pouvant coûter jusqu’à 1.600 €, nombre d’automobilistes hésitent à franchir le pas. L’annonce de Valérie Pécresse, qui «se fixe un objectif de 30.000 boîtiers d’ici à la fin de l’année, soit 15 million d’euros d’aides», pourrait les faire changer d’avis.

C’est si bien que ça le bioéthanol ?

Economia, oui. Mais Selon Geo, ce carburant n’aurait de bio que le nom. Il s’agit d’ailleurs de son nom commercial. Pour sa production, il est extrait du blé, du maïs ou de la betterave, dont la culture est non seulement une émettrice de gaz à effet de serre, mais infecte aussi les sols, avec le retour des néonicotinoïdes dans de la betterexploitation à sucre. L’International Council on Clean Transportation è un rapport mettant bout à bout tous ces éléments. Le bioéthanol aurait une empreinte carbone seulement 2 % plus faible que l’essence qu’il remplace. Autrement dit, l’argument économique, oui, l’argument écologique, non.

READ  Una balena Shiba Inu acquista 276 miliardi di monete in poche ore

Alors qu’elle afferma que “nous avons une vraie filière à développer en Île-de-France, grâce à nos agriculteurs”, une autre hardé devrait attirer l’attention de la présidente de région. Il limite di produzione del biocarburante imposto dall’Unione europea. Una direttiva del 2015 impone aux État de plafonner à 7% leur production alimentaire destinée aux carburants : on ne joue pas avec la nourriture. La France frôle déjà ce maximum avec un ratio de 6,8%.