Maggio 29, 2022

palermo24h

Notizie italiane in inglese – Notizie italiane oggi. Scopri gli aggiornamenti e le ultime novità in Italia all'interno del nostro sito. Aggiornamenti quotidiani dall'Italia in italiano.

Pourquoi le prix des cartes graphiques devrait beaucoup baisser dans les mois qui viennent

Gameuses, gamer, le bout du tunnel est (peut-être) bientôt là ! Après une période de pénurie où les prix ont littéralement explosé, i prix des cartes graphiques iniziano alla grande. Et cette baisse devrait durer – à moins d’une nouvelle pandémie… Ilest à noter que l’explosion des prix a surtout touché les cartes dédiées pour les PC de bureau, les GPU intégrés dans dessules les phétants ordinateurs Portable Parasites .

Le premier facteur, invisibile, est que le marché a déjà absorbé de gros volume de puces. En 2021, ce sont en effet 50 million de cartes qui ont été vendues, contre 42 million en 2020. Une partie de la demande a donc pu se procurer des GPU. Cette hausse a été possible parce que les usines tournent à plein régime.

Un second facteur est à chercher dans l’évolution du monde des cryptomonnaies. Alors queceres cryptos come l’Ether vont bientôt abbandono del minage per GPU, des «gros» attori come Intel ont annoncé la disponibilità prochaine de puces ASIC dédiées à cet utilizzo – Intel Bonanza per esempio. Les acteurs les plus importanti de cet univers ont en conséquence moins besoins de GPU.

Lire italiane: Intel lancia l’ARC A, presenta le prime GPU per i giochi e inizia con i PC portatili

En troisième facteur, il faut, la encore, compter sur Intel. Le géant des semi-conducteurs se lance cette année dans la bataille des GPU dédiés. Face à AMD e Nvidia, Intel e ufficialmente ufficializzato ses puces mobiles et l’arrivée de ses puces pour cartes grafiques dédiées au début de l’été. Il commerciante di Intel stima aux alentours di 4 milioni di GPU nel 2022.

READ  Peugeot e-208 in posizione lunga durata a 149 €/mois, bonne ou mauvaise affaire ?

Elles viendront s’ajouter aux dizaines de million vendues par AMD et Nvidia. Plus de choix, plus de lines de productions, plus de GPU et ainsi plus d’offre pour une demande qui devrait logiquement baisser.

Lire italiane: Pourquoi l’embargo de semi-conducteurs sud-coréens va (aussi) faire mal à la Russie

À cela il faut ajouter des éléments certes mineurs, mais qui ont aussi un impact. Comme le fait que la Chine développe ses propres GPU – utili per determinate applicazioni. Ou que l’invasion de l’Ukraine par la Russie a un double effect: les 44 million d’Ukraineens préfèrent acheter des armes anticarro. Et les 144 million de Russes, eux, n’ont tout simplement plus le droit d’acheter des puces, AMD, Nvidia et Intel ayant suspendu leurs opérations dans le pays dès le début du mois de mars.

En clair : face à la baisse des prix qui se constate déjà, attendz un peu avant de vous offrirà un GPU, vous pourrez peut-être economiser plusieurs dizaines voire centaines d’euros dans quelques mois.

À découvrir aussi en video :

Un découvrir aussi en video :

On espère en tout cas un retour rapide à la normale : alors que la moyenne d’une carte graphique était de 260 entree 2011 et 2014, que la flambée des cryptomonnaies avait fait passer ce seuil à plus de 400 $ entree 2015 et 2019, l ‘ère COVID et la pénurie ont fait passer ce seuil moyen à plus de $770 en 2021. Vivement que ça s’arrête…

Fonti: Ars Tecnica, gfxspeak, Hardware di Tom FR (1), (2)