Maggio 29, 2022

palermo24h

Notizie italiane in inglese – Notizie italiane oggi. Scopri gli aggiornamenti e le ultime novità in Italia all'interno del nostro sito. Aggiornamenti quotidiani dall'Italia in italiano.

une galaxie vue seulement 300 milioni di anni dopo il Big Bang ?

On attend tous d’ici l’été 2022 le début des prises de données qui conduiront à des découvertes par le télescope James-Webb. Mais, en attendant, les astrofisici continue de pousser à leurs limit les instruments dont ils disposent pour remonter encore plus loin dans le passé du cosmos observable, à la recherche des premières galaxies et des premiers trous noir supermassicci. Su peut s’en convaincre avec deux pubblicazioni aujourd’hui, l’une dans Giornale astrofisico et l’autre dans Avvisi mensili delle lettere della Royal Astronomical Society.

Les astrophysiciens e font état de la découverte d’un astre nommé HD1 qui est le plus lointain jamais découvert à ce jour puisqu’il possède une valeur de z record, la quantité introduite par les cosmologists pour parler d’un décalage spectral vers the rouge Hubreli de vec-leage la îcalî distance. C’est aussi l’objet le plus ancien détecté puisque selon les equazioni de la relatività generale et le modello cosmologico standard fortement soutenu entre autres par les données du satellite Planck preoccupazione le fossile di rayonnement (et malgré la tension entre ces données et celles des supernove versare l’stima de l’accelerazione dell’espansione dell’universo osservabile), HD1 serait vu tel qu’il était il ya environ 13,5 miliardi di années, soit seulement environ 300 milioni di années après le Big Bang.

Un quasar?

Comme l’explique un comunicato du Centro di Astrofisica | Harvard e Smithsonian aux États-Unis, HD1 a été découvert après plus de 1.200 ore di osservazione avec au sol le télescope japonais Subaru à Hawaï et le télescope Vista (acronimo de l’anglais Telescopio di rilevamento nel visibile e nell’infrarosso per l’astronomia) de l’ESOet dans l’espace le défunt le Spitzer spaziale del telescopio.

« L’été très difficile de trouver HD1 parmi plus de 700.000 oggetti », explique dans ce comunicato Yuichi Harikane, astronomo all’università di Tokyo qui a découvert la galaxie. Le checheur ajoute : « La couleur rosso di HD1 corrispondente ètonnamment bien aux caractéristiques attendues d’une galaxie à 13,5 miliardi d’années-lumierece qui m’a donné un peu la chair de poule quand je l’ai trouvée. » Les astrophysiciens ont ensuite effectué des osservazioni à l’aide de l’Array Atacama Large Millimetro/Submillimetro (Alma) pour confirmer la distance de HD1, qui est d’environ 100 million d’années-lumière plus loin que GN-z11, l’actuel détenteur conferma il record de la galaxie la plus éloignée.

Deux sceglie il relativo HD1 restent à établir plus solidement. Tout d’abord sa distanza, et il est prévu de le faire en l’osservante avec le James-Webb. Mais aussi sa nature precise car les astrophysiciens ne savent pas encore très bien s’ils osservatont une galaxie ordinaire ou un quasar avec un trou noir supermassif qui contiendrait déjà environ 100 milioni di de masse solaires, ce qui serait spectaculaire pour une galaxie observée aussi tôt dopo il Big Bang. Le trou noir supermassif de notre Voie latte n’en contient actuellement que 4 milioni mais il est vrai que dans le cas de M87* c’est un peu plus de 6 miliardi di masse solaires.

READ  Lost Ark - Commenta per ottenere e utilizzare la Croissance Accélérée ?

Ou des étoiles de la popolazione III ?

En fait, parler de galaxie ordinaire n’est pas correct et les astrophysiciens envisagent même une hypothèse plus esotico que l’observation du plus lointain quasar découvert à ce jour. En effet, HD1 étant très brillant dans le domaine de l’ultraviolettoles chercheurs avaient avancé tout d’abord l’hypothèse qu’ils observaient une galaxie à flambée d’étoiles (galassia stellare en anglais) comme celles que l’on connaît déjà. Mais l’estimation du taux de formation d’étoile nécessaire pour expliquer la luminosità de HD1 implica che la galaxie exait plus de 100 nouvelles étoiles chaque année, ce qui est 10 fois più qu’attendu théoriquement des galaxies à flambée d’étoiles en se basant sur celles que l’on osserva.

O, come l’explique l’astrophysicien Fabio Pacchi in post au Centro di Astrofisica | Harvard e Smithsonianautore principale dell’étude publiée dans Mnras et co-auteur de l’article dans ApJ : « La toute première popolation d’étoiles qui s’est formée dans l’univers était plus massive, plus lumineuse et plus chaude que les étoiles modernes. Si nous suppones que les étoiles produites dans HD1 sont ces premières étoiles, dites de Popolazione III, alors ses propriétés pourraient être expliquées plus facilement. En fait, les étoiles de la popolazione III sono in grado di produrre più di lumière UV que les étoiles normalis, ce qui pourrait render compte de la luminosité ultraviolette extrême de HD1. »

C’est une raison de plus d’attendre impatiemment les osservazioni du James-Webb.

I telescopi alla fine di Mauna come, comme ici, notamment i telescopi dell’Osservatorio sono presenti in questo video, non sono ammessi i segreti del cosmo. Pour obtenir une traduction en français assez fidèle, cliquez sur le rectangle blanc en bas à droite. Les sous-titres en anglais devraient alors apparaître. Fare clic su ensuite sur l’écrou à droite du rectangle, puis sur «Sous-titres» et enfin sur «Traduire automatiquement». Scegliete «Français». © Esplora i film documentari

Record: una galassia 380 milioni di anni dopo il Big Bang?

Articolo de Laurent Sacco pubblicato il 14/12/2012

Un gruppo di astronomi a scoprire 7 galassie parmi les plus lointaines connues, observées sur une période s’étendant tra 350 e 600 milioni di anni dopo il Big Bang. L’une d’entre elles pourrait même détenir un record. Hubble la montre peut-être alors que le cosmos n’avait que 380 milioni di anni.

READ  Des dizaines de satelliti di SpaceX détruits à cause d'un age magnétique

Cela fait 9 ans que les astronomes étudient le Campo ultra profondo di Hubble (HUDF). Dal 2003 al 2004, les instruments de Hubble ont observé pendant plusieurs heures, réparties sur une dura di 11 giorni nel totale, una piccola regione della voûte celeste située nella costellazione di Fourneau. Les astrophysiciens avaient ainsi obtenu une image dans le visible sur laquelle se trouvaient à la fois des galassie proches et les plus anciennes connues à l’époque. En 2009, l’arrivée de la Telecamera grandangolare 3 (WFC3) a bordo di Hubble avait permis de faire des osservazioni en infrarouge, révélant des galaxies encore più antichi e difficilis a osservatore du fait de leur faible luminosità et de leur decalage spectral più importanti vers le rouge.

Un gruppo di astronomi vient de publier un articolo sur arxiv portant sur des osservazioni d’une partie du HUDF dans l’infrarouge proche pendant 6 semaines, d’août à septembre 2012.

Il sito Du Big Bang au Vivant è un progetto multiforme francophone sur la cosmologia contemporaneo. Hubert Reeves, Jean Pierre Luminet et d’autres chercheurs e répondent à des question à l’aide de vidéos. © Gruppo ECP, www.dubigbangauvivant.comYoutube

Il bilan de l’Campo ultra profondo di Hubble 2012 est arrivo

La moisson s’est avérée bonne car les chercheurs ont obtenu des mesures plus précises et plus solidi concernant des galaxies observées alors que l’age de l’univers observable ne dépassait pas 600 million d’années. Le cosmos observable ayant un age estimé à 13,7 miliardi di anni, les nouvelles images de Hubble nous révèlent 7 galaxies alors que notre espace et la materia qu’il contient n’avaient que 4% de leur age actuel, selon les mots des chercheurs.

READ  i dettagli della missione qui se posera en 2022

Des osservazioni toujours conformes au Big Bang

Ces 7 galaxies auraient des âges compris entre 350 et 600 million d’années après la naissance de l’univers observable, donc au moment où les premières étoiles et les première galaxies réionisaient l’univers, d’mments du réceites fossile di rayonnement. L’une de ces galaxies est particulièrement intéressante et ce n’est pas une inconnue. Il s’agita de UDFj-39546284.

Voilà presque deux ans, elle était déjà présentée comme la galaxie la plus lointaine connue mais l’estimation de son âge, et donc de sa distance, était encore incertaine. Une autre galaxie avait été proposée pour le titre de la plus ancienne et la plus lointaine observée : SXDF-NB1006-2.

UDFj-39546284 pourrait être observée alors que seulement 380 million d’années se sont écoulées depuis l’emissione du rayonnement fossile. Si tel est bien le cas, elle est plus lointaine qu’on l’avait d’abord pensé, et elle détient même le record de distance. Tecnica, su pensait initialement que son décalage spectral vers le rouge, z, était d’environ 10, alors qu’il semblerait qu’il soit de 11.9.

La campagne d’osservazione 2012 du Campo ultra profondo di Hubble n’a pas seulement repoussé encore plus loin les limit de l’univers observable dans l’infrarouge avec Hubble. Les images et les mesures obtenues montrent aussi un tout jeune cosmos en formation, tel qu’il n’est plus depuis des milliards d’années, et en plein accord avec la théorie du Big Bang. Elles nous donnent un avant-goût de ce que devrait nous révéler le télescope Giacomo Web dans quelques années, avec bien plus de détails.

Interessato par ce vous venez de lire ?