Dicembre 2, 2022

palermo24h

Notizie italiane in inglese – Notizie italiane oggi. Scopri gli aggiornamenti e le ultime novità in Italia all'interno del nostro sito. Aggiornamenti quotidiani dall'Italia in italiano.

Face à l’inflazione, les Français privilegia i prodotti «premier prix» et délaissent le bio

Les pâtes, dont les prix ont augmenté de 12,9%, et les produits premiers prix sont de plus en plus frequents dans le caddy des consommateurs.

L’inflazione inizia a un prezzo elevato e viene calcolata per i corsi francesi al momento della spesa. Selon une étude du panéliste NielsenQ, staffetta par Affari BFMune partie des consommateurs s’est d’ores et déjà rabattue sur des produits de marques de distributions (MDD) au détriment des grandis marques.

Ainsi, alors que les ventes de produits de grandis marques ont reculé en ce début d’année, celles des MDD sont en hausses, après une année 2021 plutôt maussade. Mais dans le détail, toutes les categorie di prodotti di distribuzione ne connaissent pas la même dynamique. Distributori Les Marques «standard» connaissent une croissance de 0.2% sur les trois premiers mois de l’année, tandis que les produits «primo premio» voient leurs ventes grimper de 11% sur la même période.

Les Français délaissent en revanche i prodotti di marca distributori «bio», avec des ventes en recul de 4,9%. De la même manière, les consommateurs achètent moins de produits labellisés «premio» (-3,4%). En curriculum, les consommateurs anticipent gli effetti dell’inflazione e réalisent d’ores et déjà une discese en gamme dans leurs achats.

Tentative d’anticipazione

L’inflazione à la demande mondiale e l’invasione dell’Ucraina si pneumatici in effetti les prix vers le haut. Et en particulier ceux des céréales et de l’energie et des céréales. Ce phénomène, qui s’observant déjà dans une suree mesure en février, an encore accéléré au mois de mars, avec une inflazione de +1,26% par rapport au même mois l’année précédente. Le socle de produits concernés s’est égallement considérablement élargi: alors que 68% avaient vu leurs prix augmenter en février, ils étaient 81% au mois de mars.

READ  Senza "a qualunque costo", le finanze pubbliche si sarebbero ulteriormente deteriorate

Parmi les produits les plus concernés, les pâtes alimentaires, dont les prix ont augmenté de 12.9% selon le panéliste Iri, ainsi que les desserts (+5,9%), l’huile (+4,5%) et la farine (+3,9%). Les Français se sont d’ailleurs précipités sur ces deux derniers produits ces derniers jours, dans l’espoir d’anticiper la hausse des prix: les ventes ont augmenté de plus de moitié pour l’un et pour l’autre.

Malgré les incertitudes qui pèsent sur certees produzioni (et en particulier celle du blé ukrainien) les distributionurs français se veulent pour l’instant rassurants. «En France, aujourd’hui, il n’y a pas de pénurie pour la consommation courante et il n’y en aura pas jusqu’à l’été», afferma il suo debutto avril il presidente del comitato strategico E.Leclerc, Michel-Edouard Leclerc. «Des pâtes, il y en a. Pour l’huile de tournesol, nos stock vont jusqu’à juin».