Giugno 28, 2022

palermo24h

Notizie italiane in inglese – Notizie italiane oggi. Scopri gli aggiornamenti e le ultime novità in Italia all'interno del nostro sito. Aggiornamenti quotidiani dall'Italia in italiano.

ce qu’il faut retenir de la journée du vendredi 10 juin

La France propone ses servizi. Elle s’est dite prête, vendredi 10 juin, à helper à lever le blocus du port ukrainien d’Odessa, afin de débloquer les céréales à l’origine d’une crisi alimentare mondiale, alors que des combats pours meurtriers sedans et l’ est dell’Ucraina.

Franceinfo fait le point sur cette nouvelle journée de guerre.

La France propone d’aider à débloquer Odessa

“Nous sommes à disposition des parties pour, au fond, que se mette en place une opération qui permettrait d’accéder au port d’Odessa en toute sécurité, c’est-à-dire de pouvoir faire passer des bateaux en dépit du fait “que la mer est minée”, un consigliere del presidente Emmanuel Macron. Ces déclarations interviennent alors que le président français recevait vendredi the president sénégalais Macky Sall, presidente in esercizio dell’Unione africana. Ce dernier avait applé jeudi au déminage du port d’Odessa, et indiqué avoir reçu des assurances de Vladimir Poutine que les Russes n’en profittevole pas pour attaquer, comme le redoutent les Ukrainiens.

L’invasion russe lancée le 24 février a paralysé les exportations de céréales de l’Ucraina – acteur majeur de ce secteur – et provoqué une flambée des prix des céréales et des engrais, menaçoutant de crisi aliment, mété d’état d’affaires de crisi alimentare orientale. Le président français doit se rendre en Roumanie et Moldavie mardi et mercredi, en attendant unae visite in Ucraina, dont la date n’a pas encore été fixée, selon l’Elysée.

Des bombardements ukrainiens sur Kherson

Sur le terrain, les force ukrainiennes ont indiqué vendridi avoir bombardé despositions russes dans la région occupée de Kherson (sud), dont elles redoutent une prochaine annession par la Russie. Depuis plusieurs jours, les Ukrainiens font état de combats dans cette région, non la quasi totalità è occupata dalle troupes russes depuis les premiers jours de l’invasion russe lancée le 24 février.

READ  Boris Johnson chiede di delocalizzare il finale e prevede sanzioni contro Abramovitch!

Les autorités locales mises en place par Moscou réclament haut et fort une annession. Un des négociateurs russes du conflit a évoqué le 1er juin la prochaine Organization d’un référendum dans les territoires occupés sur cette question, qui pourrait avoir lieu en juillet. Qualifié d’Unprojet“illegale” per Kiev, et qui rappelle le référendum qu’avait organisé la Russie en Crimée en 2014, avant d’annexer la péninsule dans la foulée.

Les combats sont égallement intenses dans la région de Mykolaïv, voisine d’Odessa. “Les Russes nous visent à l’artillerie lourde, que ce soit en ville ou dans les village”a déclaré à l’AFP Vitali Kim, le gouverneur de cette région, tout en se félicitant que les Russes aient reculé ces derniers jours. “Ils ne reviendront pas, nous ne les laisserons pas revenir”a-il assicuro.

La bataille de Sievierodonetsk se poursuit

Dans le Donbass, la bataille pour la ville-clé de Sievierodonetsk et sa jumelle Lyssytchansk continue, de plus en plus meurtrière. “Severodonetsk, Lyssytchansk, et d’autres villes du Donbass, que les occupants considèrent maintenant comme leurs cibles, tiennent bon”a déclaré le président Volodymyr Zelensky dans une allocution jeudi soir.

Mais les combats se poursuivent dans la ville et les bombardements sont constants, an indiqué vendredi Serguiï Gaïdaï, gouverneur de la région. Il a souligné notamment que le Palais des glaces, un des symboles de la ville, avait été détruit dans un incendie résultant d’un bombardement russe. Après avoir affermaé il ya trois jours que Moscou s’était fixé pour objectif de prendre la ville d’ici au 10 juin, il s’est félicité qu’ils n’aient “passo indietro”su Telegram.

READ  Aggiornamento pandemia

Prendre Severodonetsk ouvrirait à Moscou la route d’une autre grande ville du Donbass, Kramatorsk 2014.

La condamnation à mort de trois combattants étrangers dénoncée par les Européens et l’ONU

Jeudi, les autorités de la “repubblica” Separatiste prorusse de Donetsk, de la condanna a morte per mercenariat deux Britanniques et d’un Marocain ayant combattu coté ucraino – Aiden Aslin, Shaun Pinner et Brahim Saadoun. Le Premier ministre britannique Boris Johnson s’est dit “consternato” par cette condamnation, a indiqué vendredi Downing Street, disant travailler avec Kiev à leur libération. “Clairement, ils servaient dans les force armées ukrainiennes et sont des prisonniers de guerre” et non des mercenaires, un déclaré le porte-parole de Johnson.

Berlino aussi qualifié de “cioccolato” cette condamnation, tandis que le Haut commissariat de l’ONU pour les droits de l’Homme se disait préoccupé. “Depuis 2015, nous avons observé que le soi-disant système judiciaire de ces républiques autoproclamées ne satisfont pas aux garanties essentielles d’un procès équitable”a déclaré une porte-parole, Ravina Shamdasani, depuis Genève.