Febbraio 26, 2024

palermo24h

Notizie italiane in inglese – Notizie italiane oggi. Scopri gli aggiornamenti e le ultime novità in Italia all'interno del nostro sito. Aggiornamenti quotidiani dall'Italia in italiano.

Le rappeur Bubba a lancé sa propre agence artistique

Le rappeur Bubba a lancé sa propre agence artistique

Le rappeur Bubba et Claire Dabrowski, co-fondateurs de Starting Blok Agency. AFP/Loïc Finance

Starting Blok souhaite mettre en valeur les athlètes et artistes qui représentent les cultures urbaines. Son capital est partagé entre les trois fondateurs.

«Je voulais permettre aux talents de tous horizons, notamment aux artistes et sportifs urbains, de s’exprimer, d’enrichir leurs connaissances et de montrer la possibilité d’un modèle plus vertueux.» Expliquer à Figaro Bouba. Le rappeur français dévoile les contours de Starting Blok, l’agence artistique qu’il vient de fonder quelques mois après sa vaste campagne contre les dérives du système des influenceurs. Le projet a été conçu en mai avec les cofondatrices de l’agence et professionnelles du secteur, Anne Cibron, artiste manager, et Claire Dabrowski, spécialisée dans le brand content (contenu dans lequel les marques sont intégrées à la narration).

“Dans cette agence, nous ne nous intéresserons pas aux profils dont l’activité principale est la création de contenu en ligne.”explique Claire Dabrowski, qui a accompagné par le passé l’humoriste Jamel Debbouze ou les créateurs de contenus Squezie et Cyprien lorsqu’elle était directrice du développement des talents Web chez Webedia. L’agence veut mettre en avant “Des gens qui ont un travail quotidien, comme des tatoueurs, des graffeurs, des comédiens, des sportifs, des gens qui ont quelque chose à dire et qui utilisent leurs réseaux sociaux pour mettre en avant ce qu’ils vendent et partager leur passion.”Elle ajoute.

Le capital de Blok est partagé entre les trois fondateurs. Cette dernière, qui emploie aujourd’hui quatre personnes, espère atteindre l’équilibre financier d’ici six mois à un an.

Le monde de la culture urbaine

L’agence se positionne particulièrement dans le domaine de la culture urbaine, que les marques exploitent encore peu pour attirer les jeunes générations. “Nous soutenons les talents qui souhaitent avoir un impact responsable et éthique, et qui inspirent et mobilisent leurs communautés. dit Bubba.

L’acteur Vincent Scalera, qui fait ses premiers pas dans le domaine de l’improvisation, Danny Dunne, champion international de breakdance qui participera aux Jeux Olympiques de Paris 2024, où cette discipline apparaîtra pour la première fois, Berthet One, auteur de bandes dessinées , ou encore la tatoueuse Polly, fait partie des premiers talents à signer un contrat d’exclusivité avec Starting Blok. En tant que modèle de rémunération, l’agence recevra une commission sur les activités de profil qui les soutiennent dans la création de la vision.

Il n’y a pas de placement de produit

Comme de nombreuses agences de création de contenu aujourd’hui, Starting Blok exige que ses nouvelles recrues passent la certification d’influence responsable créée par l’Autorité de régulation des professionnels de la publicité (ARPP). “Il n’y aura pas de placement de produits.” Je voudrais souligner Claire Dabrowski. “L’idée est d’accompagner ces passionnés, qui ont parfois du mal à se financer, dans leurs engagements créatifs auprès des marques pour raconter une histoire.Elle ajoute. Et pourquoi ne pas penser à créer du contenu comme des émissions de télévision ou des séries.

Il n’est pas exagéré de dire que le rappeur Bubba a secoué le monde des influenceurs. Ses démêlés avec l’un de ses dirigeants, Majali Bardah, fondateur de Shona Events Agency, continuent à ce jour de susciter la colère des réseaux sociaux, alors que la justice entend faire son travail suite aux suites des insultes du premier, en poursuivant ses poursuites. les « influenceurs » et ceux qui dénoncent le harcèlement électronique violent et accusent le rappeur de déformer son image. Parallèlement, le ministère de l’Économie a indiqué la fin des abus dans le monde de l’influence, et La première loi réglementant ce secteur a été votée en juin dernier. En conséquence, les taux de lancement de produits pour les stars de télé-réalité se sont effondrés.

” data-script=”https://static.lefigaro.fr/widget-video/short-ttl/video/index.js” >

READ  Résultats bruts de la WWE le 3 avril