Maggio 19, 2024

palermo24h

Notizie italiane in inglese – Notizie italiane oggi. Scopri gli aggiornamenti e le ultime novità in Italia all'interno del nostro sito. Aggiornamenti quotidiani dall'Italia in italiano.

La Joconde va-t-elle quitter le Louvre ?  Le Conseil d'État a examiné une demande extraordinaire de recouvrement

La Joconde va-t-elle quitter le Louvre ? Le Conseil d'État a examiné une demande extraordinaire de recouvrement

A la demande de Reparations International, la plus haute juridiction administrative de France a été appelée à “déclarer inexistante” la décision du roi François Ier de “s'approprier” l'image de la Joconde.

Le Conseil d'Etat étudie jeudi la demande insolite d'une association réclamant la restitution de La Joconde, chef-d'œuvre de Léonard de Vinci exposé au musée du Louvre, qui a peu de chances d'aboutir.

A la demande de Reparations International, une association obscure dont le siège et l'identité de ses dirigeants sont inconnus, le plus haut tribunal administratif de France a été convoqué pour “déclarer inexistante” la décision du roi François Ier de “dédier” l'image de la Joconde.

L'association, qui se présente sans avocat devant le Conseil d'Etat, demande que toutes les actions “prises sur le fondement de la décision contestée” soient considérées comme “inexistantes”.

Un départ improbable

En cas de victoire, l'Organisation internationale des réparations, qui prétend agir “au nom des descendants et héritiers du peintre”, veut “retirer” le chef-d'œuvre de la Renaissance de l'inventaire du Louvre.

Si la demande de réparations internationales est accordée, la Joconde, qui a parfois fait l'objet de tensions entre la France et l'Italie, devrait-elle être retirée du Louvre ? Certainement pas tout de suite. Des demandes similaires de l'association pour des œuvres moins symboliques que la Joconde n'ont pas abouti.

Ainsi, en octobre 2022, l’association, qui demandait le retrait des « objets revenant des expéditions obtenues à l’issue des fouilles effectuées par le Service des Antiquités de l’Armée du Levant entre 1915 et 1923 », s’est retirée du stock du Louvre. .

READ  The Voice : Pourquoi TF1 n'est-elle pas diffusée le 23 mars ?

En novembre 2022, l'Autorité internationale des réparations a demandé une déclaration selon laquelle « il n'y a aucune trace dans l'inventaire du musée du Château de Fontainebleau de Chine de tous les objets résultant du pillage du Palais d'été de Pékin » par les forces françaises en 1860.

Le Conseil d'État a rejeté cette demande. Dans sa décision qui fait jurisprudence, le Conseil d’État a déclaré que l’association n’avait pas la « capacité d’agir ».

Le tribunal a statué que seules « les personnes qui se considèrent comme les propriétaires légitimes et qui ont un intérêt, le cas échéant, à la récupération de ces biens » sont habilitées à introduire une demande.

Les plus lus