Dicembre 3, 2021

palermo24h

Notizie italiane in inglese – Notizie italiane oggi. Scopri gli aggiornamenti e le ultime novità in Italia all'interno del nostro sito. Aggiornamenti quotidiani dall'Italia in italiano.

“Je suis triste parce que nous nous interrogeons sur tout ce que Tehiora a fait pour l’histoire de Papaya.”

INTERVIEW – Quasiment intouchable Dès le début de l’aventure, le conducteur principal voit ses alliés partir au fur et à mesure, dont un Polynésien laissé de côté car il a commandé et s’est procuré de la nourriture chez les locaux.

Avec trois aventures à son actif, on pourrait le croire Claude Dartois Il n’a plus rien à apprendre de lui Koh Lanta. Cependant, le pilote principal de 42 ans, qui a atteint le finaliste de la saison 10 et “The Heroes’ Revenge” (2012), puis a été éliminé au test de plomb dans “The Island of Heroes” (2020), a un beaucoup à faire en Polynésie. Dans cette édition anniversaire, le jeu réunit les meilleurs aventuriers. Aguerris aussi bien dans les épreuves que dans les stratégies, ils sont tous plus déterminés que jamais à aller jusqu’au bout. Mais cela ne suffit pas à intimider le recordman des victoires individuelles il n’a pas dit son dernier mot.

» Lire aussi – “Il fallait mettre un terme à cette tricherie” : Tehiura exclu de Koh Lanta !


Le Figaro. – Comment vivez-vous cette nouvelle aventure ?
Claude Dartus. –
C’est une grande aventure. Quand je suis parti, je savais que c’était le dernier, alors j’ai essayé d’en profiter au maximum. Mais comme les trois aventures précédentes, j’ai tout vécu.

En quoi cette édition est-elle différente des autres ?
L’adversité est beaucoup plus élevée, et les conditions de survie et de jeux sont beaucoup plus difficiles. Tout est dans la version XXL.

» Lire aussi – Cindy Pomerol (“Koh Lanta”) : “Claude, Laurent et Teheura étaient à la maison”

Vous semblez moins calme que vous ne l’étiez lors de vos précédents posts. Quelle est la raison pour ça?
Cette année, nous avons beaucoup pêché, avec Sam notamment, nous avons passé beaucoup de temps dans l’eau. Il était 1h30, 13h30, parfois 2 heures et même quand il ne faisait pas beau. C’est un endroit avec beaucoup de poissons mais il est très difficile de l’attraper car il y a beaucoup de coraux qui nous coupent les jambes. Regardez-moi, mon épaule et ma jambe sont complètement abîmées. Et c’était très physique car il y avait un courant avec lequel on se débattait toujours. Avec Sam, nous étions très fatigués et épuisés car la pêche demande beaucoup d’efforts. Et forcément, j’ai joué sur mes nerfs. A tel point que lorsque j’ai fermé les yeux, j’ai vu passer des poissons, c’était une chose incroyable, une vraie prémonition. Quand je suis revenu en France, j’en ai parlé aux pêcheurs qui m’ont dit que quand on chasse sous-marine, il est courant de rêver au poisson qu’on attire, qui vous manque. C’est difficile à expliquer. C’est la saison où j’ai passé le plus d’heures dans l’eau et forcément, je l’ai payé physiquement.

READ  Léna Situations dévoile les raisons de son absence des réseaux sociaux

Comment avez-vous essayé les nombreuses stratégies ?
Je n’étais pas le plus impliqué dans les stratégies. Cependant, je surveillais mes arrières et essayais de me tenir au courant de ce qui se passait mais je n’étais pas là pour la décision finale. J’ai passé beaucoup de temps à chercher des stratégies de déviation. Et quand on est dans l’eau, on discute de stratégies sans personne autour, donc au final, avec Sam, on était un peu à côté. Cependant, j’ai essayé de réunir des personnes avec qui j’ai beaucoup de liens pour aller plus loin. Ce qui signifie que pour l’instant, vous avez fait du bon travail. Après ça, on est à Koh Lanta, on n’est à l’abri de rien.

» Lire aussi – ‘Koh-Lanta’ : Pourquoi Denis Brogniart a-t-il raté le test de confort ? La production nous répond

“Si les gens n’ont pas assez de personnalité pour sortir les ‘grosses têtes’, je ne pourrai pas les aider”

Claude Dartois, candidat de “Koh Lanta, la Légende”


Nombreux sont ceux qui pointent du doigt ces connexions…

C’est normal dans All-Stars d’avoir beaucoup de vétérans qui se connaissent, donc c’est difficile de voir le jeu de l’autre. Les gens peuvent tout remettre en question, c’est l’essentiel, mais si nous les prenons tous un par un, ils ont tous des liens et peut-être certains moi aussi. Quant à moi, je ne vais pas aux rassemblements liés à ‘Koh-Lanta’, il y a beaucoup de choses à Paris où je ne vais pas, j’en vois des aventureuses mais rapides. Chacun a fait une saison avec les autres, chacun a partagé au moins une aventure. En fin de compte, pour moi, tout le monde est égal. La seule grande différence était dans le caractère et les forces. S’il y avait des gens qui n’avaient pas assez de personnalité pour faire des “grosses têtes”, je ne serais pas en mesure de les aider. Il y a des leaders et il y a des suiveurs, qui attendent et pleurent une fois éliminés.

READ  L'ex-star de "Morning Live" Magloire est émacié et gravement malade : sa terrible annonce...

Comment avez-vous vécu le départ de Kumba dont vous étiez si proche ?
À ce moment-là, je ne comprenais pas la subtilité de la réunion des ambassadeurs, c’est-à-dire qu’il fallait une majorité de trois voix. Et donc j’étais en colère contre Phil parce que je me suis dit que s’il s’était levé, Kumba n’aurait pas été éliminé. Je savais que Phil ne pensait qu’à une chose, qui était de tirer le ballon plutôt que de choisir quelqu’un. Je lui ai dit qu’il devrait chercher des arguments pour qu’il puisse essayer de négocier, mais comme nous l’avons vu, il n’en avait tout simplement pas. Alors oui, je suis déçu. Kumba était un allié. Quand elle a dit qu’elle voulait me sortir, il y avait peut-être une part de vérité, mais je suppose que c’était aussi pour se protéger. Je lui ai fait confiance, elle m’a tenu au courant de beaucoup de choses et m’a aussi trompé avec d’autres choses mais ça faisait partie du jeu, j’étais triste car c’est une amie que j’apprécie, une belle adversaire, et une belle aventure. Ce n’est jamais agréable de voir partir quelqu’un que l’on aime, allié ou non.

» Lire aussi – Kumba Paraji (“Koh Lanta”) : “Voter contre Claude ? Jamais !”

Vous êtes également proche Teheiura qui a été exclu de l’aventure pour commander et obtenir de la nourriture des habitants. Comment savez-vous?
Nous avons découvert qu’il y avait des aventuriers qui avaient découvert sur le toit de la cabane de la papaye dans le panier que Tehiora avait tissé. Ils ont conclu que c’était lui qui les avait mis là. Il a commencé à parler de camp et les ingénieurs du son ont fait quelques échanges avec leurs colonnes. La production a donc commencé à enquêter. La veille ou les deux jours avant l’élimination de Tehiora, ils sont venus sur notre île et nous avons été appelés, un par un, pour voir qui était au courant de l’affaire.

READ  Chris Marquez révèle pourquoi il n'a pas pu célébrer la victoire de Taek

Que pensez-vous de son geste ?
Il a fait Koh Lanta à la maison, je savais à quelles difficultés il aurait à faire face. Chaque soir, il dormait face à l’île sur laquelle il avait grandi. Demain, si on fait Koh Lanta où j’ai grandi, forcément, j’aurai des amis, des gens qui me connaissent, c’est compliqué. Tout le monde a le droit de faire des erreurs, il n’a tué personne. Je suis triste parce que tout ce qu’il a fait pour l’histoire de Papaya est remis en question, c’est dommage. Surtout qu’il ne voulait pas le manger, il voulait le partager.

Le manque de nourriture était-il si dur ?
J’ai attrapé plus de 200 poissons mais c’est toujours un poisson. Dans l’idée, il n’y avait pas de manioc, pas de canne à sucre, pas de fruit, et il n’y avait que du poisson, petit ou gros, c’était par hasard que nous allions tomber.

» Suivez toutes les informations de Revue de télévision emploi Site de réseautage social Facebook Et Twitter .