Dicembre 2, 2022

palermo24h

Notizie italiane in inglese – Notizie italiane oggi. Scopri gli aggiornamenti e le ultime novità in Italia all'interno del nostro sito. Aggiornamenti quotidiani dall'Italia in italiano.

Dave : Première apparition depuis le coma et graves séquelles, “ça peut ne jamais se terminer”

Le 24 janvier dernier a été synonyme de cauchemar pour beaucoup et pour David en particulier. Le chanteur de 77 ans, adulé par le public français, était victime d’une lourde chute dans son domicile parisien. Retrouvé inerte par son fils Marie Patrick Loiseau, l’artiste était finalement pris en charge par les secours et rapidement emmené à l’hôpital. Trois mois plus tard, Dave, de son vrai nom Wouter Otto Levenbach, est tiré d’affaires ou presque. Il était au moins suffisamment en formulaire pour accepter l’invitation d’Anne-Elisabeth Lemoine sur le plateau de C à Vous o il venait faire la promotion de “Noces d’or”, son nouvel album fêtant l’anniversaire de sa rencontre avec son amoureux et parolier Patrick Loiseau.

Dave était en pleine forme ! C’est à peine si l’on peut croire qu’il y a encore quelques semaines, le chanteur était sur son lit d’hôpital à subir les conséquences de la lourde chute qu’il avait faite au mois de janvier. Pourtant, les séquelles sont belles et bien présentes. Interviewé sur cet incident qui a failli lui coûter la vie, l’interprète de Vanine a accepté de répondre aux questions de la journaliste et d’en dire plus sur la suite de sa convalescence.

Si Dave se soigne, il est encore loin d’avoir récupéré toutes ses facultés d’avant : “Quand on vit ça, on n’a pas le droit de conduire. Il faut 6 mois au moins après l’accident. Ce qui est grave, c’est le problème d’équilibre. Quand je me lève, j’ai l’impression de tomber. Et le plus grave, c’est que je n’ai plus de goût ni d’odorat. Tout le monde pense que j’ai la Covid mais pas du tout ! C’est à cause de l’hémorragie cérébrale.

READ  Denis Bruniart apprend l'abandon de Freddy

Lui, fan de cuisine et épicurien de la première heure, se retrouve bien embêté. D’autant plus que d’après ce que le neurologue qui le suit lui a dit, cette conséquence peut être irréversible : “Ça peut être fini dans 3 jours, 3 mois ou jamais… Ça peut ne jamais se terminer. C’est bouleversant !“Il n’y a plus qu’à croiser les doigts pour que ses sens lui reviennent le plus rapidement possible.