Maggio 22, 2024

palermo24h

Notizie italiane in inglese – Notizie italiane oggi. Scopri gli aggiornamenti e le ultime novità in Italia all'interno del nostro sito. Aggiornamenti quotidiani dall'Italia in italiano.

Danielle Moreau fond en larmes en direct de “Touche pas à mon poste”

Danielle Moreau fond en larmes en direct de “Touche pas à mon poste”

Danielle Moreau et Sœur Catherine dans Touche pas à mon poste
Capture d'écran

Clara Morgan et Sœur Catherine étaient présentes sur le plateau de « Touche pas à mon poste » vendredi 12 janvier, à l'occasion de la diffusion complémentaire de la série « Bienvenue au Monastère » sur la chaîne C8. L'auteure en a profité pour partager son rapport à la religion.

Vendredi 12 janvier, C8 lance sa nouvelle émission « Bienvenue à l'Abbaye » dans laquelle six célébrités – dont Clara Morgan, Fabienne Carat, Jean-Marc Généreux, Simone Castaldi, Paul El-Kharrat et Delphine Vespeser – passeront une semaine dans cette monastère. Communauté religieuse. Clara Morgan a été invitée sur le tournage de “Touche pas à mon poste” avec sœur Catherine, membre du monastère de Corbara, juste avant la diffusion du bonus.

Cette dernière a ensuite raconté son histoire et comment elle est devenue sœur. Elle a expliqué qu'elle a grandi dans une famille religieuse catholique et qu'à l'âge de douze ans, elle a perdu un de ses frères dans un accident de moto. “Ça a été un gros choc pour moi”Elle explique, au point qu'elle a alors décidé de « vivre sans Dieu » parce qu'il ne l'a pas sauvée du chagrin de perdre un être cher.

Je suis finalement allé à Rome pendant les JMJ (Journées Mondiales de la Jeunesse). Au cours de ce voyage, je me suis finalement réconcilié avec Dieu lorsque je lui ai demandé de s'incarner d'une certaine manière.. “Huit mois plus tard, j'ai senti dans mon cœur qu'il était là.”“, confie sœur Catherine.

READ  un rapport. À Édimbourg, dans le sillage des cœurs, des fleurs, des larmes et des souvenirs de la reine Elizabeth II

Et cette histoire a le mérite d’agacer un certain chroniqueur. C'est Danielle Morrow. «Je suis très émue de me retrouver dans ce voyage de jeunesse», explique-t-elle en larmes avant de s'excuser pour la situation. Elle continue : “C'est vrai que quand j'ai perdu mon père, je ne croyais plus en Dieu. J'étais très en colère contre lui. A 12 ans, perdre son père est injuste. Puis je suis revenu aussi, et j'avais environ 18 ans. , et j'ai attendu le signe. Eh bien, c'est exactement ce que j'ai ressenti. “C'est incroyable.” Cependant, la similitude de l’histoire s’arrête là. “Mais il ne m'a fait aucun signe et j'ai peut-être choisi la voie absurde.” Elle admet qu'elle a choisi le journalisme plutôt que de se retirer dans un monastère.

” data-script=”https://static.lefigaro.fr/widget-video/short-ttl/video/index.js” >