Giugno 13, 2024

palermo24h

Notizie italiane in inglese – Notizie italiane oggi. Scopri gli aggiornamenti e le ultime novità in Italia all'interno del nostro sito. Aggiornamenti quotidiani dall'Italia in italiano.

Anne-Sophie Labex réagit au public vulnérable de France 2.

Anne-Sophie Labex réagit au public vulnérable de France 2.

” data-script=”https://static.lefigaro.fr/widget-video/short-ttl/video/index.js” >

La situation devient de plus en plus préoccupante. Depuis plusieurs semaines, le journal télévisé de La Deux est en déclin. La présentatrice a partagé sa vision de la situation.

Anxiété du public. Depuis plusieurs mois, le journal télévisé de France 2 enregistre des résultats de plus en plus faibles. “20h” de Laurent Delaus n’a attiré que 2,8 millions de téléspectateurs, marquant pour la deuxième semaine consécutive sa pire performance de la saison.

Même constat pour sa consœur cette semaine, Anne-Sophie Lapix, qui n’a convaincu qu’environ 15% de part d’audience. L’écart avec son homologue de TF1, Gil Beaulieu (5,3 millions de followers, 26% de part de marché) s’est creusé à près d’un million depuis septembre contre 520 000 l’année précédente.

La chaîne a profité de la finale de la saison pour répondre aux questions qui sont sur les lèvres des chroniqueurs. Tribune du dimanche. ” “En novembre et décembre, nous étions en pleine forme.”Anne-Sophie Labex débutée en défense. Continuons clairement : En janvier, ça a commencé à devenir dur. “Je n’ai pas vraiment d’explication.”

La journaliste a souligné, comme pour se rassurer, que France 2 ne faisait pas exception. « Nous ne sommes pas le seul journal télévisé de la chaîne qui rencontre parfois des difficultés. Peut-être que la nouvelle manière de mesurer les audiences Médiamétrie jouera un rôle en marge.Se demanda-t-elle. ” Cependant, nous sommes très satisfaits des nouveaux formats que nous avons lancés cette saison, comme le décodage vidéo en équipe “Les détecteurs”. » Mais ce constat ne semble pas unanime. “20 heures, c’est très triste, et les angles de l’actualité sont souvent négatifs, voire macroéconomiques, loin des préoccupations quotidiennes des Français.”Le cadre murmure à nos confrères du Parisien quand les dirigeants se félicitent. “Les foules vont et viennent. L’écart s’est réduit l’année dernière. Nous sommes un service public, et les foules ne sont pas l’alpha et l’oméga. Notre seule préoccupation est de produire de bonnes nouvelles.”

Loin d’être une « obsession », les résultats de la veille que la société de mesure d’audience partage chaque matin intéressent toujours Anne-Sophie Labex. ” Je ne vais pas vous mentir et vous dire que je m’en fiche des notes. C’est un combat car il est important d’informer le plus grand nombre. Alors oui, je les regarde tous les jours à 9h01. »

” data-script=”https://static.lefigaro.fr/widget-video/short-ttl/video/index.js” >