Dicembre 2, 2021

palermo24h

Notizie italiane in inglese – Notizie italiane oggi. Scopri gli aggiornamenti e le ultime novità in Italia all'interno del nostro sito. Aggiornamenti quotidiani dall'Italia in italiano.

Wes Anderson présente un magazine de luxe au casting vedette

Le journalisme a été à l’honneur sur grand écran ces derniers temps. Après Xavier Giannoli et les journaux du XIXe siècle à illusions perdues, qu’il
Wes Anderson Qui décrit la vie du magazine en Expédition françaiseEn compétition, un délicieux mélange a été découvert dans
Il était Juillet dernier.

Cette chronique fantasque aux saveurs rafraîchissantes met en scène un casting cossu de stars françaises et américaines : Léa Seydoux, Timothée Chalamet, Frances McDormand, Matthew Amalric, Owen Wilson, Tilda Swinton, Lena Khoudrey, sans oublier les Bill MurrayL’acteur préféré du réalisateur.

Bill Murray pour toujours

“Il est dans tous mes films depuis le premier, je le considère comme un porte-bonheur. Quand je vais à l’une des premières avec lui, j’ai une délicieuse sensation de déjà-vu”, déclare Wes Anderson. 20 minutes. Bill Murray est incroyable en tant que rédacteur en chef de journal menant son monde avec un bâton. “Wes n’a pas changé depuis plus de vingt ans que je le connais”, admet-il. 20 minutes. Cela vous donne beaucoup de liberté. Cela se traduit par un travail foisonnant où l’imagination est constante que ce soit dans une prison, un café, ou en pleine révolution étudiante.

On peut trouver ce film généreux un peu fou, mais c’est un plaisir de se laisser aller à cette rédaction de reporters aux visages familiers. Ce film est né de mon envie d’être journaliste et de diriger les Français que j’aime. Wes Anderson a insisté pour mélanger les deux dans un conte de fées. Dar : maison Expédition française A Angoulême il s’est transformé en une ville fictive appelée “Ennui-sur-Blasé”, deux mots qui ne correspondent pas du tout à Expédition françaiseC’est une blague – c’est de l’humour.

READ  Karen Viard : Quand une comédienne frappe un journaliste de manière très inappropriée

fantôme jack tate

“J’ai choisi Angoulême parce que cette ville est gardée dans une bulle immortelle. Il n’y avait pas grand-chose à faire pour lui donner un aspect magique”, insiste Wes Anderson, qui vient d’ouvrir une galerie du film. De plus en plus de cinéastes franco-américains, vivant à Paris, doublent de délicieux sketchs sur des personnages excentriques hilarants : le fantôme de Jack Tate semble avoir rendu visite à un chef détective, un peintre fou, un gardien de prison ou un révolutionnaire en herbe. L’univers de Wes Anderson est foisonnant à souhait. Avoir la possibilité de le parcourir de cette façon, comme un magazine sur papier glacé, est un véritable régal pour les yeux et l’esprit.