Maggio 20, 2022

palermo24h

Notizie italiane in inglese – Notizie italiane oggi. Scopri gli aggiornamenti e le ultime novità in Italia all'interno del nostro sito. Aggiornamenti quotidiani dall'Italia in italiano.

Une station solaire dans l’espace ? Pas de fantascienza, le Royaume-Uni évalue le projet

Credito: NASA, Unsplash, ID: OLlj17tUZnU

Une centrale solare dans l’espace : Jovana Radulovic, chercheuse en génie mécanique et specialiste des systèmes d’énergie rinnovabile, en parle dans The Conversation. En fait, les idées de systèmes d’acquisition de l’énergie solaire par le biais de strutture dans l’espace, dans la plupart des cas des idées de stazioni en orbite autour de la Terre, ne sont pas nouvelles car les avantages aux sera et ont été proposées plusieurs fois par des scientifiques dans le passé. Bien sûr, il ya des limitis technologiques et, pour l’instant, de coût.

Un vaisseau satellite avec de nombreux panneaux solaires

Comme le rapporte Mme Radulovic elle-même, le gouvernement britannique prevede justement une telle proposition, qui pourrait coûter environ 16 miliardi di dollari.
Un système qui permettrait de capter l’énergie solare directement dans l’espace serait fabriqué à partir d’un satellite o un vaisseau space doté de nombreux panneaux solaires. Une fois que ces panneaux auront capté la lumière du soleil, ils produiront de l’électricité qui sera transmise, sans fil bien sûr, à la Terre.
L’acquisizione se ferait par le biais d’antennes terrestris (appelées rectennas) qui capteraient essentiellement des ondes radioélectriques qui seraient reconverties en électricité, laquelle serait ensuite injectée dans la ére rérés.

Vantaggio principale: la lumière acquista 24 ore su 24.

Les récentes avancées technologiques, notamment dans le secteur solaire, font que cette idée relève de moins en moins de la science-fiction, explique-t-elle.
Il principale vantaggio serait qu’une centrale solare serait éclairée par le soleil pratiquement 24 heures sur 24.

Le transport des panneaux coûterait très cher

Les inconvénients ne sont pas seulement technologiques, mais aussi liés aux coûts. Le simple transport des éléments du panneau en orbite spaziali assorberait une grande partie des coûts. Cependant, au cours des dernières années, des cellule solaris de plus en plus légères ont été développées. De nouveaux progrès ont égallement été réalisés dans la trasmissione d’énergie sans fil (bien que sur de longues distances, avec les technologies sans fil actuelles, seule une robot fraction de l’énergie total atteindrait la Terre) et en ique général spa

Robotica spaziale e fusibili riutilizzabili

Cette dernière caractéristique en particulier permettrait de monter les panneaux solaires directement dans l’espace, ce qui faciliterait leur transport par fuse. À cet égard, les systèmes de lancement réutilisables, tels que ceux de SpaceX, permettraient d’économiser davantage d’argent.

Il problema dei detriti spaziali

D’autres hardés, selon le chercheur, résident dans le fait que les panneaux solaires pourraient être plus ou moins facilement endommagés, peut-être irrémédiablement, par des débris spatiaux ainsi quero par de viches de petites e grand planite. À de telles vitesses, même un caillou pourrait endommager un panneau solaire.

Il progetto è valutato per la Royaume-Uni

Pour en revenir au projet évalué au Royaume-Uni, il s’agit de la construction d’une station solaire de 1,7 km de diamètre (pesant environ 2000 ton). Le système d’antenne sur Terre serait très grand et occuperait un espace de plusieurs kilomètres carrés. Il progetto precedente la costruzione di una stazione satellitare qui versato quattro volte più di 2 GW d’elettricità nel Regno Unito (la capacità attuale di produzione d’elettricità di Royaume-Uni d’ambiente 76 GW).
Le retour sur investissement serait lent et necessiterait donc des ressources tant publiques que privées. Toutefois, su espère qu’avec les progrès de l’énergie solare et des technologiesspaces, ces mmes coûts pourraient encore baisser.

READ  pourquoi la maladie comporte des risques pour la santé à long terme, même dopo le forme leggere