Giugno 29, 2022

palermo24h

Notizie italiane in inglese – Notizie italiane oggi. Scopri gli aggiornamenti e le ultime novità in Italia all'interno del nostro sito. Aggiornamenti quotidiani dall'Italia in italiano.

Un mystérieux signal répété nous parvient depuis une galaxie lointaine

Si vous n’êtes pas passionné d’astronomia ou d’astrophysique, il ya peu de chances pour que vous ayez déjà entendu parler des Sursauts radio rapide o FRB (versare esplosioni radio veloci). Ces phénomènes mystérieux méritent pourtant une attention particulière: ce sont des sortes de flashs, plus exactement des sursauts d’ondes radio d’une durée de quelques milliseconds, très intenses et surtout, émis par desées sources non dan identifi cosmo.

Scoperte per la prima volta nel 2007 per l’astronomo Duncan Lorimer, sono state riprese in quel momento di immagini per radiotelescopi aux quatre coins du monde.

Selon la rivista scientifica ScienceAlertune nuova scuola pourrait avoir identifié la nature d’une source de FRB.

Cette source, détectée pour la première fois en 2019 et nommée «FRB 190520B», crache régulièrement des ravales de sursauts radio rapides. Des astronomi ont pu analysisr des informations sur leur provenance dans l’univers qui suggerent qu’il y aurait plusieurs mécanismes différents capaci di produrre ces étranges ondes.

Il ya bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine…

La plupart du temps, les FRB viennent d’autres galaxies (seule une source a été repérée dans la nôtre, la Voie latte) et ils sont extrêmement brillants, libérant autant d’énergie en un instant que 500 million de soleils.

Aussi, habituellement, ils ne sont détectés qu’une seule fois, ce qui les rend tout autant difficilis à tracer et étudier qu’impossibles à prédire. Seulement trois sources ont été repérées plus d’une fois.

Les signaux détectés dans la Voie lactée provenaient d’une étoile morte appelée “magnete”indiquant qu’au moins somes FRB sont causés par des éruptions de magnétars.

READ  Recensione AMD Radeon RX 6600: scheda grafica da gioco Mini Full HD

Kshitij Aggarwal, astrofisico all’Université de Virginie-Occidentals’est posé la domanda suivante: «Les signaux qui se répètent sont-ils différents de ceux que l’on ne détecte qu’une seule fois?»

Puisque le signal de FRB 190520B se répète, des osservazioni ont puêtre menées par il radiotelescopio Karl G. Jansky Array molto grande. Elles révèlent des caractéristiques intrigantes: la fonte se situe à la périphérie d’une très ancienne galaxie naine, a près de 4 miliardi di années-lumière. De plus, entre les forts signaux, des signaux beaucoup plus faibles ont été détectés, suggérant que les FRB proviennent d’une source radio compacte et persistente.

Si vous êtes passionné des FRB, ces caractéristiques vous seront familières: ce sont les memes que cells d’un autre signal à répétition: FRB 1211102. L’été le premier dont la source a pu être tracée jusqu’à la périphérie d’une galaxie naine (à 3 miliardi di années-lumière) et lui aussi est associé à une source compacte etante persistence.

La scoperta di FRB 190520B est donc cohérente avec une hypothèse des scientifiques: il pourrait y avoir au moins deux mécanismes responsables des FRB. Ainsi, les différentes ravales pourraient être émises soit par divers objets, soit par le même type d’objet à divers stades de son évolution.