Maggio 16, 2022

palermo24h

Notizie italiane in inglese – Notizie italiane oggi. Scopri gli aggiornamenti e le ultime novità in Italia all'interno del nostro sito. Aggiornamenti quotidiani dall'Italia in italiano.

Ucraina: Washington rifiuta par écrit une exigence-clé de Moscou, mais cherche une “voie diplomatique” – 26/01/2022 alle 22:23

Un soldat ukrainien marche près du village de Pesli, dans l'est de l'Ukraine, non loin de la ligne de front avec les séparistes pro-russes du Donbass, le 25 gennaio 2022 (AFP / Anatolii STEPANOV)

Un soldat ukrainien marche près du village de Pesli, dans l’est de l’Ukraine, non loin de la ligne de front avec les séparistes pro-russes du Donbass, le 25 gennaio 2022 (AFP / Anatolii STEPANOV)

Les Etats-Unis ont rejeté mercredi, dans leur réponse écrite remise à la Russie, une des principalis demands de Moscou, en refusant de fermer la porte de l’Otan à l’Ucraina, mais assicurant avoir proposé une unes “diplomat”. una nuova battaglia.

L’heure de vérité approche donc, au moment où minaces, bruits de bottes, mais aussi lueurs d’espoir s’alternent à un rythme effréné.

Dans la même journée de mercredi, Washington ainsi dit s’attendre à une possible attaque des force russes d’ici “mi-février”, tandis qu’à Paris, une réunion des emissaires russe et ukrainien sur le conflits coflits en ‘est de l’Ucraina a abouti à un raro fidanzamento commun à préserver le cessez-le-feu.

“Tout indique” que le président russe Vladimir Poutine “va faire use de la force militaire à un moment donné, peut-être entre maintenant et mi-février”, un lance la vice-secrétaire d’Etat americana Wendy Sherman. Elle a souligné que l’ouverture des Jeux olympiques de Pékin le 4 février pourrait influer “sur son calendrier”, pour éviter d’offenser il presidente cinese Xi Jinping au cours de cet événement maggiore per la Cina.

Les tensions n’ont cessé de monter ces derniers mois, Moscou étant accusé par les Occidentaux d’avoir déployé plus de 100.000 soldats à la frontière ukrainienne en vue d’une potentielle offensive. La Russie Exige, quant à elle, des garanties pour sa sécurité, dont the rejet de l’adhésion de ce pays à l’Otan.

READ  L'autore di una serie di omicidi ha predetto i suoi crimini nei libri

– ‘Porte ouverte’ –

Les Américains et l’Alliance atlantique ont remis en parallèle mercredi deux lettres distintis aux Russes, qui esigeaient une réponse écrite aux projets de traités qu’ils avaient adressés mi-décembre aux Occidentaux.

Il segreto di Stato americano di Antony Blinken a détaillé mercredi 26 gennaio 2022 prima della stampa a Washington la risposta scritta da Washington alle esigenze di Mosca ( POOL / Brendan Smialowski )

Il segreto di Stato americano di Antony Blinken a détaillé mercredi 26 gennaio 2022 prima della stampa a Washington la risposta scritta da Washington alle esigenze di Mosca ( POOL / Brendan Smialowski )

O les Etats-Unis ont “clairement fait savoir” qu’ils défendaient “le principe de la porte ouverte à l’Otan”, un maestro dello chef de la diplomatie americano Antony Blinken. Autrement dit, pas question de s’engager formmellement à ne jamais laisser l’Ucraina entrer dans l’Alliance.

Il segreto di Stato a seguito degli avvisi occidentali di una risposta senza precedenti contro la Russia in caso di invasione del paese.

Pour autant, il a assuré que cette missive americane offrait “une voie diplomatique sérieuse si la Russie le souhaite”, et s’est dit prêt à parler à nouveau “dans les prochains jours” avec son homologue Larusse.

Le gouvernement American propone de relancer des négociations Formelles sur le “contrôle des armements”, et de discuter de “mesures de transparence réciproques” sur les “postures militaires” e “les exercices militaires” in Europa.

Il segreto generale dell'Otan Jens Stoltenberg a Bruxelles, il 24 gennaio 2022 ( AFP / JOHN THYS )

Il segreto generale dell’Otan Jens Stoltenberg a Bruxelles, il 24 gennaio 2022 ( AFP / JOHN THYS )

“Nous tendons à nouveau la main à la Russie pour saggioyer de poursuvre une voie de dialog (…) mais nous nous sommes égallement préparés pour le pire”, un curriculum pour sa part le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg.

La Russie va-t-elle saisir cette main tendue, ou jugera-t-elle le rejet de ses exigences-clés comme un casus belli?

“C’est un arbitrage qui sera fait par Poutine lui-même”, a estimé Marie Dumoulin, du cercle de réflexion Consiglio europeo per le relazioni estere. “Personne, même au sein du système russe, ne sait dans quel sens ira la décision.”

Le vice-ministre des Affaires étrangères Alexandre Grouchko a dit à l’agence Interfax que la diplomatie russe allait maintenant “étudier” la réponse occidentale, en rilevanti que le camp avverse avait “pris près d’un mois” et demiles pour Analyser de Mosco .

Parallèlement à cette étape, des négociateurs russe et ukrainien, réunis à Paris avec les médiateurs français et allemand, ont asserté dans unqué commun leur “respect inconditionnel du cessez-le-le-ukrainséparanes de l’entrée” l’Ucraina, promettant de se revoir “à Berlin dans deux semaines”.

Le discussioni “n’ont pas été simples”, una stima dell’inviato speciale russo Dmitri Kozak en espérant “des résultats” en février. C’est “le premier document significatif sur lequel nous réussissons à tumber d’accord depuis décembre 2019”, s’est quant à lui réjoui le négociateur ukrainien Andriï Iermak.

La Francia a salve “un bon signal” de “réengagement” des Russes malgré des “conditions difficilis”, avant l’entretien prévu vendrdi tra il presidente francese Emmanuel Macron et Vladimir Poutine.

– ‘Voie belliqueuse’ –

La forza di reazione rapida dell'Organizzazione del lavoro dell'Atlantico nord (AFP/)

La forza di reazione rapida dell’Organizzazione del lavoro dell’Atlantico nord (AFP/)

Rinforzando il sentimento di una possibile deflagrazione imminente, Washington una “esortazione” mercredi ses ressortissants in Ucraina a “envisager de partir maintenant” pour éviter d’être piégés “dans une zone de conflit.

Dmitri Peskov, porte-parole del Cremlino, il 23 dicembre 2021 a Mosca ( AFP / NATALIA KOLESNIKOVA )

Dmitri Peskov, porte-parole del Cremlino, il 23 dicembre 2021 a Mosca ( AFP / NATALIA KOLESNIKOVA )

En face, Sergueï Lavrov a promis des “mesures de riposte nécessaires” si l’Occident poursuit sur cette “voie belliqueuse”, dénonçant une “hystérie” occidentale quant à l’imminence supposée d’une intervento militare russo in Ucraina.

Le porte del Cremlino, Dmitri Peskov, aussi minimisé l’impact d’éventuelle sanzioni personale di Washington contro Vladimir Poutine, prevede martedì per il presidente americano Joe Biden. Elles ne seraient “pas douloureuses politiquement” per lo chef de l’Etat russe, bien que “destructrices” per le relazioni tra Moscou et les Occidentaux, at-il prevenu.

bur-ffff/rle