Maggio 19, 2022

palermo24h

Notizie italiane in inglese – Notizie italiane oggi. Scopri gli aggiornamenti e le ultime novità in Italia all'interno del nostro sito. Aggiornamenti quotidiani dall'Italia in italiano.

sur franceinfo, Yannick Jadot “persiste” et “accuse TotalEnergies d’être complice de crimes de guerre”

Le bras de fer continuano. Invito alle 8:30 franceinfo, giovedì 24 marzo 2022, Yannick Jadot a été clair : “Je confirme, je persiste, j’accuse TotalEnergies d’être complice de crimes de guerre in Ucraina”an assuré le candidat écologiste à la présidetielle, alors que le groupe an annoncé avoir engagement “un’azione in diffamazione” contro lui. “Le groupe Total travaille avec des partenaires russes qui sont très liés au plus haut sommet de l’État poutinien, Total sait parfaitement les crimes de guerre qui sont perpétrés en Ukraine, Total sait parfaitement que, par des, ses activités groupes très liés à cette guerre et donc ça s’appelle une complicité de crime de guerre.

Yannick Jadot aussi dénoncé “il cinismo” di Patrick Pouyanné, il PDG del gruppo “qui, sanglots dans la voix, nous parle de ses salariés mais est en colère sur cette guerre au nom de ses actionnaires”. “Moi je suis en colère au nom des Ukrainiens et des Ukrainiennes qui sont victimes d’atrocités de guerre”, a poursuivi le candidat écologiste à la présidetielle. Selone lui, “la seule façon d’aider ces combattants ukrainiens” et “d’être solidaires”c’est de “faire l’embargo sur le gaz et le pétrole russes” qu’il considere être “au cœur de l’oligarchie corrompue”. Lors d’une conférence de presse, mercredi 23 mars, le candidat écologiste à la présidenielle avait déjà dénoncé le groupe pétrolier “d’être complice de la guerre en Ukraine, en travaillant avec des entreprises proches de Poutine et des oligarques russes”.

Alors que le groupe Total a annoncé mardi qu’il allait mettre fin à ses activités pétrolières en Russie au plus tard d’ici à la fin de l’année 2022, sans toutefois quitter le pays et mettre finité, à malato Yan aziè a condamné le fait que Totale est “le seul groupe qui reste”la ou BP, Shell, Exxon Mobil “non lasciare la Russia”. “C’est maintenant que Total doit quitter la Russie comme l’ont fait les autres multinationales du pétrole”Yannick Jadot, un insistente, tout en exigeant d’Emmanuel Macron qu’il “imporre” ce ritorno. “J’accuse le président Macron de compilaisance et de cynisme à cet égard. Cela fait des années que le président Macron, déjà en tant que ministre, a soutenu l’installation et les contrats de Total en Russie”a lancia le candidat.

READ  Moscou qualifie les projets de sanzioni britanniques "d'attaque ouverte" contre les entreprises russes

“Ces lobbies qui dirigent le pays, ça suffit!”un lance Yannick Jadot, tout en pointant du doigt Patrick Pouyanné “qui entend dicter la politique énergétique à la France et qui commente la campagne présidetielle”. Mercredi matin, le PDG du groupe français, Patrick Pouyanné, avait indiqué sur RTL que “Quand monsieur Jadot accusa les 100 000 salariés de Total [de crimes de guerre]c’est gravissime, c’est une insulte, (…) ce n’est pas accettabile.” Il avait également souligné que più Yannick Jadot “dit du mal” de son enterprise, plus “ça le fait baisser dans les sondages”l’invitante à “s’occuper de sa campagne et d’arrêter d’insulter“Totale.

“Total veut me faire taire ? Total veut me faire taire en pleine campagne elettorali présidentelle ?”s’est interrogagé avec véhémence le candidat des Verts, dénonçant les “minacce delle lobby”. “Cela fait 30 ans que je fais de l’écologie. 30 ans que je mène ces combats-là. On a toujours eu les menaces des lobbies”at-il déploré. “J’ai été espionné par EDF et, maintenant, j’ai une attaque juridique de Total. Les écologists ne reculeront pas”, at-il verti. Yannick Jadot ainsi promis, s’il est élu président, de “faire le ménage dans les conflits d’interêts entre le privé et l’interêt général” en faisant passer une loi pour réguler les lobbies.