Agosto 18, 2022

palermo24h

Notizie italiane in inglese – Notizie italiane oggi. Scopri gli aggiornamenti e le ultime novità in Italia all'interno del nostro sito. Aggiornamenti quotidiani dall'Italia in italiano.

Premiers cas du virus virulento de Marburg détectés au Ghana

98 personnes identifiées comme cas contact sont actuellement en quarantaine.

Une première dans le pays. Deux cas de la maladie à virus de Marburg, une fièvre hémorragique presque aussi meurtrière qu’Ebola, ont été enregistrés au Ghana, ont annoncé dimanche les autorités sanitaires.

Le 8 juillet, les prélèvements sanguins de due personnes réalisés dans la région d’Ashanti suggéraient le virus de Marburg et les échantillons avaient été envoyés à l’Institut Pasteur de Dakar (IDP) GHé de ghé service affermant é ava ).

“Les test supplémentaires effectués à l’IDP, au Sénégal, ont corroboré les résultats”, un annoncé dimanche le Dr Patrick Kuma-Aboagye, direttore generale del GHS, dans un comunicato.

Transmis via les chauves-souris

Les 98 personnes identifiées comme cas contact sont actuellement en quarantaine, ajoute le communiqué, précisant qu’aucun autre cas de Marburg n’a pour l’heure été détecté parmi elles.

Les autorités sanitaires disent tout faire pour “proteger la santé de la people”, appellante à la coopération “de tous” pour que le virus soit “contenu de manière efficace”.

La maladie à virus de Marburg se transmet à l’homme par les chauves-souris frugivores et se propage dans l’espèce humaine par contact direct avec les fluides corporels des personnes infectées, ou avec les surface et les matériaux, selonmond l’Orial de la Santa (OMS).

L’OMS avant annoncé en settembre 2021 la fin du premier épisode du virus de Marburg in Afrique de l’Ouest, 42 giorni dopo l’identificazione di un caso unico in Guinée.

Des flambées et des cas sporadiques avaient par le passé été signalés ailleurs en Afrique, notamment en Afrique du Sud, en Angola, au Kenya, en Ouganda et en République démocratique du Congo.

READ  Indossare una maschera nelle strutture sanitarie | "Non è solo la scienza a decidere"

La maladie begin de façon soudaine, avec une forte fièvre, des céphalées intenses et un éventuel malaise. Le dimensioni del tasso sono diverse dal 24% all’88% per i tempi precedenti, in funzione della fonte virale e della gestione del caso, selon l’OMS.

Bien qu’il n’existe pas de vaccins ou de traitements antiviraux approuvés pour traiter le virus, la réhydratation par voie orale ou intraveineuse et le traitement des symptômes spécifiques améliorent les taux de survie.