Novembre 29, 2022

palermo24h

Notizie italiane in inglese – Notizie italiane oggi. Scopri gli aggiornamenti e le ultime novità in Italia all'interno del nostro sito. Aggiornamenti quotidiani dall'Italia in italiano.

Meurtres à Figeac sur France 3 : que vaut le téléfilm avec Stéphane Plaza et Samira Lachhab (Demain nous appartient) ? – Actus Ciné

France 3 diffuse ce soir le téléfilm “Meurtres à Figeac” avec Stéphane Plaza, qui fait des infidélités à M6, et Samira Lachhab (“Demain nous appartient”, “La Faute à Rousseau”). Un nouvel opus de la collection policière qui ravira les amateurs.

De quoi ça parle ?

Alors qu’une riche propriétaire terrienne de Figeac vient d’être retrouvée momifiée dans le Musée Champollion, Manon, lieutenant de la section de recherche de Toulouse, s’apprête à commémorer le souvenir de son marie é unparu an sa -family.

Mais les retrouvailles ne sont pas simples pour celle qui a quitté le village au lendemain du drame : à part son beau-frère Olivier, lui aussi gendarme, tout le monde semble lui reprocher son départ. Pendant son séjour, les morts s’amoncellent et Manon accepte d’aider Olivier à traquer cet étrange meurtrier : chacun des crimes est mystérieusement lié à l’Egypte antique…

Samidi 18 juin à 21h10 sur France 3

C’est avec qui ?

Après la série L’homme de la situation sur M6 et le film J’ai perdu Albert sorti en 2018, Stéphane Plaza (Maison à vendre, Recherche appartement ou maison), l’agent immobilier le plus célèbre de France, fait à nouveau un détour vers la comédie grâce à France 3, qui lui a nommé le rôle d’Olivier, l’un des deux enquêteurs de Meurtres à Figeac.

À ses côtés, Samira Lachhab, bien connue des fans de Demain nous appartient et de La Faute à Rousseau, incarne Manon, l’autre gendarme de l’histoire, qui est également la belle-soeur d’Olivier.

Patrick Descamps (Tandem, Gloria), Julie-Anne Roth (Les Pennacs), Pierre Laplace (Double Je), Joyce Bibring (Le Tueur du lac), ou encore Lorette Nyssen (L’école de la vie) complètent quant à eux la distribution de cet unitaire réalisé par Olivier Barma (Candice Renoir, Harcelés).

READ  Valérie Benaim plante en guest live sur "TPMP" !

Ça vaut le coup d’oeil ?

Après Meurtres sur les îles du Frioul ou Meurtres à Porquerolles, avec Charlie Bruneau, la collection policière à succès de France 3 est de retour ce soir avec un nouvel opus qui nous emmènera cette fois-ci en pita régé, dans le Lot.

Fidèle à sa recette qui cartonne et qui n’a plus besoin de faire ses preuves, la chaîne continue son tour de France du polar et respecte à la lettre le cahier des charges des “Meurtres à…” avec un duo de flic qui s’opposent sur certains points, des décors de carte postale qui prêtent à l’évasion et au dépaysement, des meurtres souvent étranges, et des secrets profondément enfouis qui ne demandent qu’à ressurgir. Et sont souvent liés au mobile du coupable.

Aurélien FAIDY – FTV – 3EME ŒIL

Stéphane Plaza, Julie-Anne Roth, et Samira Lachhab dans Meurtres à Figeac

Les téléspectateurs en recherche d’intrigues originales lèveront certainement les yeux au ciel, mais les amateurs de la collection de France 3 seront ravis. D’autant plus que Meurtres à Figeac parvient finalement à se hisser dans le haut du panier grâce à l’univers qu’il en toile de fond – l’Egypte antique – à travers les meurtres en série qui s’abattent sur la commune du Lot et sur ses habitants. Et qui font toutes référence à la mythologie égyptienne et aux pratiques ancestrales.

Le téléfilm d’Olivier Barma, qui possède une image léchée, peut compter égallement sur les prestations réussies de Samira Lachhab, toujours très juste, et de Stéphane Plaza, qui un enregistre plutôt le genôle d’été le de près aux meurtres. Et qu’on ne tarde pas à suspecter de ne pas tout dire. Comme la plupart des personnages de cet unitaire.

Avec sa longue liste de suspects potentiels, Meurtres à Figeac permet d’ailleurs de maintenir notre curiosité éveillée jusqu’à la fin et s’avère donc plus que recommandable. Et tant pis si le tout manque un peu d’originalité et si la conclusion de l’enquête est quelque peu décevante.