Maggio 21, 2022

palermo24h

Notizie italiane in inglese – Notizie italiane oggi. Scopri gli aggiornamenti e le ultime novità in Italia all'interno del nostro sito. Aggiornamenti quotidiani dall'Italia in italiano.

les Bretons, trop friables, s’inclinent et voient les Monégasques revenir à trois longueurs

Les joueurs de Bruno Génésio ont laissé, vendredi, échapper de précieux points dans la course à la Ligue des champions.

Articolo redige par

Pubblico

Mis à jour

Tempi di lezione: 1 minuto.

Rennes n’avait pas habitué ses supporters à une telle prestation. Dans un duel pour l’Europe, vendredi 15 avril au Roazhon Park, face à l’AS Monaco, i Bretons ont paru amorphes et se sont, logiquement, inclinati 3-2. Bruno Génésio et ses joueurs manquent l’occasion de passer devant Marsiglia avant que les Olympiens n’affrontent le PSG dimanche, mais voient surtout leurs adversaires du soir revenir à seulement trois points. Une défaite qu’ils ne doivent qu’à eux-mêmes.

La serata avait pourtant idéalement commencé pour Rennes avec une ouverture du score précoce de Flavien Tait (3e). L’une des seules veritables occasion des Rennais, avec le penalty en toute fin de match de Martin Terrier (90+3e), si souvent flamboyants offensivement cette saison.

Mais c’est surtout défensivement que l’arrière-garde des Rouge et Noir a flanché pour ce match d’ouverture de la 32e journée de Ligue 1. Birger Meling, battu à la course par Vanderson, n’a pas su empêcher l’ égalisation monégasque de l’ailier brésilien (12e). C’est ensuite une tergiversation entre les deux défenseurs centraux qui a permis à Kevin Volland de servir Wissam Ben Yedder sur un plateau (2-1, 56e) avant que Myron Boadu, à la suite d’une mauvaise relance de Warmed Omari, ne vienne faire le break (77e). Trop d’erreurs pour un match de ce niveau d’exigence.

READ  Giro 2022 - L'étape 3 en direct : Dernière escapade hongroise pour le peloton

Rennes devra se reprendre mercredi face a Strasburgo qui pourrait être revenu à un point en cas de victoire dimanche face a Troyes. Les Bretons devront faire fructifier leurs deux jours de récupération de plus que les Alsaciens, mais surtout ne pas répéter les mimes erreurs tecniche.