Maggio 17, 2022

palermo24h

Notizie italiane in inglese – Notizie italiane oggi. Scopri gli aggiornamenti e le ultime novità in Italia all'interno del nostro sito. Aggiornamenti quotidiani dall'Italia in italiano.

le Pentagone table désormais sur un conflit « prolongé » ; Vladimir Poutine dit qu’il exigera, dès vendredi, le paiement du gaz russe en rubles

Avec la guerre, la récolte de céréales en Ucraina osé d’être divisée par deux

Champs dévastés ou bombardés, ouvriers partis combattre, logistique ruinée : l’invasion russe risque de divider par deux la récolte de céréales in Ucraina, cruciale per l’alimentazione mondiale, a prévenu le ministre de l’ienen danenculture unrain’ uk AFP.

Si l’Ucraina a récolté l’année dernière 106 milioni di tonnellate di céréales, absolu non registrato, cette année le chiffre sera « dal 25% al ​​50% » inférieur, prédit le ministre Mykola Solsky dans cet entretien accordo par écrit. « Et encore, c’est un pronostic optimiste. »

Une partie des régions, notamment dans le Sud fertile (Kherson, Zaporojie, Odessa, ecc.) sont en proie aux hostilités et inaccessibles. Gli ucraini « vont semer partout où c’est possibile » mais seulement « 50% à 75% dei territori » vont pouvoir être exploités, souligne M. Solsky.

Autre problème : nombre d’agriculteurs ont « unisciti all’armée o alla difesa territoriale » créant une pénurie de main-d’œuvre, constate M. Solsky, dont le ministère tente de mettre en place un « système d’exemptions provisoires » permanente aux ouvriers de ne pas être mobilisés.

Malgré la guerre, les Ukrainiens on déjà commencé à semer du ble, de l’orge, du colza, de l’avoine, du tournesol et du soja, mais l’évolution de la situation sur le terrain force les exploits agricoles et les autorités un improvvisatore. « Su ignora quelle culture seront plantées. (…) Chaque fermier ou sfruttamento va prendre sa décision en fonction de la disponibilité de semences, des engrais, de pesticidi et du fuel »explique le ministre.

READ  Aggiornamento epidemico nel mondo

L’Ucraina a suffisamment de réserves pour nourrir sa propria popolazione, qui s’élevait, avant la guerre, à environ 40 milioni di persone.

Mais les exportations, più determinante per le entrate che pagano per l’alimentazione mondiale, risquent d’accuser le coup. L’Ucraina esporta avant la guerre 4,5 milioni di tonnellate di produzione agricole par mois attraverso se porti, mais « leur bloc a di fatto arrêté nos esportazioni », déplore le ministre. Il governo « œuvre à augmenter les capacités » d’exportation, notamment à l’aide de chemins de fer, assicurare le resposable. Mai « pour des raisons évidentes, nous n’alons pas le faire publiquement »dit-il.