Maggio 22, 2022

palermo24h

Notizie italiane in inglese – Notizie italiane oggi. Scopri gli aggiornamenti e le ultime novità in Italia all'interno del nostro sito. Aggiornamenti quotidiani dall'Italia in italiano.

Le Pentagone conferma que la Terre a rencontré son premier visiteur interstellaire

Si vous vous interressez à l’immensité de l’univers et aux divers objets que l’on peut y trouver, cette nouvelle désormais officialisée par il Pentagone pourrait bien susciter votre intérêt. Nous vous proposons en effet de découvrir plus en détails le tout premier visiteur interstellaire qui a attterri sur notre belle planète Terre.

Un visiteur come en voit … jamais

L’United States Space Command (USSC) a confirmé il ya peu une étude réalisée en 2014 par une équipe d’astronomes, notant que les capteurs gouvernementaux ont effectment détecté sur Terre un météore non l’origine se situe en dehors de notre système solaire. Cette roche n’est que le troisième objet interstellaire jamais détecté dans notre système solaire, et le tout premier à entrer dans notre atmosphère.

Une fois que les scientifiques auront publié leurs recherches sur cette découverte météorique, ces derniers seront peut-être en mesure de nous en apprendre davantage sur son contenu. Cette boule de feu, qui a traversé notre atmosphère au-dessus de la Papuasie-Nouvelle-Guinée nel 2014, n’était donc pas un caillou space ordinaire: il s’agissait en réalité d’un météore interstellaire, il premier jamais connu à provenir de l’extérieur de notre système, et à arriver sur Terre. Le rocher s’est finalement brisé ciondolo in discesadisperdente probablement des débris interstellaires dans l’océan Pacifique Sud.

Une provenance lointaine avérée

La conferma de ses origines lointaines n’est arrivée que récemment, lorsque l’USSC un avviso pubblicato il 6 aprile 2022, confirmant que le météore était bel et bien un objet interstellaire. Il s’agit pour le moment d’un cas unique en son genere puisque bon nombre de météores qui arrivent jusqu’à nous proviennent en réalité d’une colonie de millioni d’autres roches située dans la ceinture d’astéroïdes , nell’ambiente 111,5 milioni di chilometri della Terre.

READ  Sony annonce officiellement les prix de ses nouveaux téléviseurs QD-Oled

Due amici dell’università di Harvard ont été les premiers à étudier l’origine lointaine du météore de 2014, en publiant leurs recherches sur il server di arXiv dès 2019 (mais ces données n’ont pas été examinées par des pairs à l’époque). La vitesse abitauellement élevée du météore (su parle ici d’environ 210 000 kilomètres/heure) implica une origine possible de l’intérieur profond d’un système planétaire, ou d’une étoile dans le disque épais de la Voie latte.

L’un des chercheurs qui a travaillé à faire connaître cette découverte, Amir Siraj, veut d’ailleurs désormais trouver les débris de ce météore qui ont été éparpillés au fond de l’océan. Il s’agit peut-être d’une ha scelto impossibile étant donné la vitesse de désintégration de l’objet et les minuscules morceaux qui ont probablement résulté de l’impact. Amir Siraj déclare ainsi pour le compte de Meccaniche popolari:

Nous étudions actuellement la possibilité d’embarquer dans une expédition océanique pour récupérer la première météorite interstellaire. Si elle est trouvée, des analysiss approfondies seront menées sur l’échantillon pour comprendre son origine et les informazioni qu’elle porte sur son système genitore.

Nous esperons que ce progetto sera accetto dans le futur, afin d’avoir de nouvelles données sur le tout premier visiteur interstellaire qui atterri sur le sol terrestre, avec l’espoir de découvrir des matériaux inconnus jusqu’ici (ou, au contraire, des matériaux dont nous connaissons déjà tout). Et si ce sont les ovnis qui vous interressent, vous pouvez toujours retrouver notre precedente articolo riguarda la declassificazione par il Pentagono de 3 video d’ovnis présumés dans le ciel américain.

READ  Recensione Apple M1 Pro MacBook Pro da 16 pollici: pieno di core che fanno la differenza