Giugno 29, 2022

palermo24h

Notizie italiane in inglese – Notizie italiane oggi. Scopri gli aggiornamenti e le ultime novità in Italia all'interno del nostro sito. Aggiornamenti quotidiani dall'Italia in italiano.

La Russie a gagné 93 miliardi di euro via ses exports fossils depuis le début du conflit

La Russo a 93 miliardi di euro engrangé d’euros de revenus tirés de l’exportation d’energies fossils durant les 100 premiers jours de sa guerre contre l’ Ucrainadont une majorité vers l’UE, selon le rapport d’un centre de recherche indépendant publié lundi, et qui épingle particulièrement la France.

Un embargo progressivo

Cette pubblicazione du Centre for Research on Energy and Clean Air (CREA), basié en Finlandiasopravvissuto all’Ucraina, presse les Occidentaux de rompre tout commerce avec la Russie pour cesser d’alimenter le trésor de guerre du Kremlin.

L’Union européenne a récemment décidé d’un embargo progressif, avec des eccezioni, sur ses importtions de pétrole. Le gaz russe, dont elle est très dépendante, n’est pour l’instant pas concerné.

Un recul des exports en mai

Selon le CREA, l’UE una rappresentazione del 61 % delle importazioni fossili, soit environ 57 miliardi di euro, sur les 100 premiers jours de la guerre (24 février – 3 juin). Les plus gros importateurs ont été la Chine (12,6 miliardi di euro), l’Allemagne (12,1 miliardi) e l’Italie (7,8 miliardi).

Les revenus de la Russie proviennent d’abord de la vente de pétrole brut (46 miliardi), suivi par le gaz acheminé par gazoducs (24 miliardi), puis les produits pétroliers, le gaz naturel liquéfiet.

La manne ne s’est pastari, même si les exportations ont reculé en mai et que la Russie est obligée de vendre à prix bradés sur les marchés internationaux. Malgré cette ristourne, le pays a quand même profité de la hausse mondiale des cours de l’énergie.

Gli sforzi di alcuni pagano

Se certi paga non fait des sforzi importanti per réduire leurs imports (Pologne, Finlande, Pays baltes), d’autres ont au contraire augmenté leurs achats : Chine, Inde, Émirats arabes unis ou… la France, selon le CREA.

READ  Punto Covid: dal 22 settembre cala l'inquinamento e facilita il contenimento

« Tandis que l’UE envisage des sanzioni più severi contro la Russia, la Francia aumenta le importazioni, pour devenir le plus gros acheteur de GNL russe dans le monde », souligne Lauri Myllyvirta, analista del CREA.

Il s’agit d’ailleurs d’achats au comptant et non dans le cadre de contrats de long terme, ce qui significante que la France a décidé sciemment de recourir à l’énergie russe malgré l’invasion de l’Ucraina, specialista.