Novembre 30, 2022

palermo24h

Notizie italiane in inglese – Notizie italiane oggi. Scopri gli aggiornamenti e le ultime novità in Italia all'interno del nostro sito. Aggiornamenti quotidiani dall'Italia in italiano.

La lente conversion du scooter à la mobilità elettrica

Tout le monde n’a pas – encore – envie de circuler en scooter électrique, mais cette option pourrait s’imposer plus rapidement qu’on ne l’imagine. Introduites avec beaucoup de retard sur l’automobile, le norme ambientali cominciando a rattraper les deux-roues. En région Parisienne, motos et scooters d’avant juillet 2004 (vignette Crit’air 4) sont en principe bannis et ceux datant d’avant 2007 (Crit’air 3) seront indésirables dès 2023. A cela il faut ajouter l’instauration à partir de settembre, du stationnement payant pour les deux-roues à moteur thermique dans la capitale. Dans les autres agglomérations, l’entrée en vigueur de zones à faibles emissions, o ZFE, va aussi contribuer à durcir les contraintes à moyen terme.

Lire aussi A Parigi, la stazione sera payant pour les motos et les scooters non electriques à partir de 2022

Cet étau qui se resserre et incoraggia la conversione à l’électrique n’a jusqu’alors guère inspiré les grands constructeurs japonais et européens qui, pour l’essentiel, ne proponent que des petits modèles à faible autonomie ausiliari 50 cm3 thermiques, un segment dominé par les marques chinoises. Peugeot assemble en France le e-Ludix (2 599 euro, 50 km d’autonomia), dont le châssis est produit en Inde, et Yamaha lancera cet été le Neo’s (3 199 euro, 37 km d’autonomia). De nouveaux protagonisties comme la marque autrichienne Horwin, qui importe de Chine l’EK3 (un équivalent 125 cm3 facturé 3 690 euro), beginnt à occuper le terrain. En revanche, chez Honda, le numéro un world, rien n’est prévu pour le moment.

Dans ce panorama, BMW apparaît comme une exception notable. Dès 2014, la firme allemande a commercialisé le C-Evolution, une machine très réussie, disponible en équivalent 125 et 400 cm3, mais antipasto (à partir de 15 000 euro). Alors que l’électrification du deux-roues urbain devient une réalité palpable, BMW revient avec une nouvelle proposition. Le CE 04 se destine aux déplacements urbains et périurbains. Pour cette deuxième génération, la marque bavaroise n’a pas choisi la continuité.

READ  vers une baisse considérable de l'activité immobilière après le ramadan

L’attente d’une offre accessibile

Le CE 04 est uno scooter, mais il n’en a guère l’allure. Très long (2,28 m) afin de pouvoir loger ses batterie longitudinalement, ce qui ne facilite pas toujours les Chooses lorsque l’on veut se garer perpendiculaire minimalment au trottoir, cet engin à l’assise verticaleenage et un quíst qu’anguleux ne assomigliare ad aucun autre. Plutôt bas, il convient à tous les gabarits et dispose de multiples rangements, meme si le volume occupé par les câbles de charge empêche de loger plus d’un casque dans le minicoffre central.

Il vous reste 47.41% de cet article à lire. La suite è riservata agli amici.