Gennaio 20, 2022

palermo24h

Notizie italiane in inglese – Notizie italiane oggi. Scopri gli aggiornamenti e le ultime novità in Italia all'interno del nostro sito. Aggiornamenti quotidiani dall'Italia in italiano.

La légende de la comédie musicale américaine Stephen Sondheim est décédée

Le décès d’une légende de la comédie musicale. compositeur et poète américain West Side Story Stephen Sondheim est décédé vendredi 26 novembre à l’âge de 91 ans, a indiqué le porte-parole.

Son avocat, F. Richard Pappas, laisse le Le New York Times Que Stephen Sondheim est décédé subitement à son domicile de Roxbury, Connecticut (Nord-Est), après avoir célébré Thanksgiving avec ses amis la veille. Rick Miramontez, le porte-parole d’une de ses pièces, une entreprise, qui est actuellement à l’affiche à Broadway, a confirmé son décès à l’AFP.

multi-prix

Né le 22 mars 1930 à New York, il était considéré comme l’un des plus grands compositeurs de comédies musicales. Stephen Sondheim, dont les parents étaient tous les deux dans le mannequinat, se passionne pour le théâtre musical dès son plus jeune âge. Après avoir travaillé à la télévision ou écrit des mots croisés pour Magazine new-yorkais, et ça grâce à West Side Story Que la gloire lui soit.

Lire aussi Cet article est réservé à nos abonnés “West Side Story”, les coulisses du succès

Il a été formé dès son plus jeune âge par le grand professeur Oscar Hammerstein (vue bateauEt mélodie du bonheur), a été embauché à seulement 25 ans pour écrire les paroles de la comédie musicale désormais légendaire, son premier spectacle à Broadway, adapté plus tard au cinéma. Ensuite, travaillez spécifiquement sur Sweeney ToddEt gitanEt Dimanche au jardin avec GeorgeEt de la musique de nuit, en tant que compositeur ou parolier.

Lire aussi Cet article est réservé à nos abonnés Broadway célèbre le répertoire enchanteur de Stephen Sondheim

Au cours de sa longue carrière, ce géant de Broadway a remporté huit Grammy Awards, autant de Tony Awards, un Oscar, ainsi qu’un prix Pulitzer. En 2015, Barack Obama, alors président des États-Unis, lui a décerné la Presidential Medal of Freedom, la plus haute distinction civile. Autrement dit, Stephen a réinventé la comédie musicale américainea dit Barack Obama. Sa musique est si belle, ses paroles si subtiles, que même lorsqu’il révèle les défauts du quotidien, il les transcende. “

“une terrible perte”

“Dieu merci, Sundem a vécu jusqu’à 91 ans et a eu le temps d’écrire une si bonne musique et de si belles paroles ! Qu’il repose en paix”Et L’icône de la chanson Barbra Streisand a rendu hommage en tweetant une photo d’eux deux.

READ  Les vols violents de montres se multiplient

L’actrice et chanteuse Anna Kendrick a exprimé ses regrets vendredi “une terrible perte”. Il y a quelques jours, je disais à quelqu’un à quel point c’est amusant [et vraiment difficile] Pour chanter par Stephen Sondheim. Interpréter ses œuvres a été l’un des plus grands privilèges de ma carrière.Et Avez-vous réagi sur twitter ?.

L’acteur Hugh Jackman a exprimé sa gratitude au parolier. “De temps en temps, quelqu’un vient changer radicalement un genre entier de mon art. Stephen Sondheim était l’un d’entre eux. Alors que des millions de personnes pleurent sa disparition, je tiens également à exprimer ma gratitude pour tout ce qu’il m’a donné et tant d’autres. . “Et Tweeté.

Malgré le succès international de Stephen Sondheim, ses comédies musicales ne remportent les honneurs du théâtre parisien qu’en 2010, avec de la musique de nuit Dans le prestigieux Théâtre du Châtelet. Avant cela, ce n’était qu’une production Quelque chose de drôle s’est produit sur le chemin du forum Il a été mis en scène au Théâtre du Palais Royal en 1965, sans grand écho.

Preuve de la longévité de ses oeuvres, deux pièces de ses oeuvres, une entreprise, créé en 1970, et Les tueurs, qui remonte à 1990, a été créée à Broadway cet automne.

L’artiste estimé a déclaré quelques jours avant sa mort Dans une interview avec Le New York Times Il a été “chanceux”Je suis heureux de voir ses performances se produire encore et encore.

Le monde avec l’AFP