Dicembre 4, 2022

palermo24h

Notizie italiane in inglese – Notizie italiane oggi. Scopri gli aggiornamenti e le ultime novità in Italia all'interno del nostro sito. Aggiornamenti quotidiani dall'Italia in italiano.

il corso à la successione se resserre chez les conservateurs

La course au remplacement de Boris Johnson se resserre, sans pour autant qu’un candidat n’ait encore pris d’avantage decisivo. Jeudi 14 juillet, à l’issue d’un deuxième tour de voti au sein du collège des députés conservatori britannici, seuls cinq prétendants à la présidence du parti majoritaire premier à la bre des communes – donc de à-la-mini Chamtre fon Uni – restaient en lices.

Rishi Sunak, l’ex cancelliere dell’Echiquier, dont la démission, le 5 juillet, a donné le coup de grâce à un Boris Johnson affaibli par gli scandales, arrive en tête, avec 101 voix. Mais la secrétaire d’Etat au commerce, Penny Mordaunt, quasi inconnue du grand public, en comptabilise 83 et bénéficie d’une étonnante dynamique, tandis que la troisième sérieuse au tra poste suprê des éséme, la minis égaire, 64 souvenirs.

Lire italiane: Articolo réserve à nos abonnes Boris Johnson : de la victoire éclatante à la chute chaotique, trois e turbulences

Kemi Badenoch et Tom Tugendhat, les deux surprises de cette primaire interne, sont probablement désormais trop loin derrière, avec rispettiviment 49 et 32 ​​​​voix, pour se maintenir lors des tour de voti qui auront encore lieu chaque jour, à partir du 18 ‘ à ce qu’il ne reste plus que deux candidats. Il reviendra ensuite aux 180 000 membres du Parti conservatore de départager il duo, au mois d’août – il risultato definitivo è atteso per il 5 settembre.

Lequel des trois favoris – Rishi Sunak, Penny Mordaunt ou Liz Truss – prima di entrare a Downing Street? Personne ne se risque à un pronostic définitif dans cette campagne ultra-rapide, caractérisée pour l’heure par l’amertume des échanges et la pauvreté des débats.

READ  Per il diplomatico russo dissidente Boris Bondarev, la Russia ha "già perso la guerra"

Patriottismo ostentatoire

Rishi Sunak, 42 ​​ans, mise sur son expérience au gouvernement et son sérieux – il ne promet de baisser les impôts des Britanniques que lorsque l’inflation sera maîtrisée. A son corps défendant, ce brexiter convaincu est devenu le candidat de l’aile modérée du parti. Les fidèles de Boris Johnson font tout pour le mettre en échec, lui reprochant d’avoir instrumentalisé sa chute. Nadine Dorries, la ministre de la culture, l’accuse d’avoir participé à un «colpo di stato» pour pousser le premier ministre au départ.

Jacob Rees-Mogg, ministro incaricato delle opportunità della Brexit, aussi, sans rire, qualifié de «socialista» M. Sunak, un ex-gérant de fonds spéculatifs et l’un des plus riches politiciens du pays. Bizarrement, c’est Liz Truss, 46 anni, ex partisane du maintien dans l’Union européenne, qui a le soutien de l’aile droite du parti. Il faut dire qu’elle a défendu avec zèle le Progetto di legge sul protocollo dell’Irlanda del Nordce projet de loi remettant en cause des pans importants du traité du Brexit, en rupture, selon Bruxelles, avec les engagements internationaux du pays.

Il vous reste 52.54% de cet article à lire. La suite è riservata agli amici.