Giugno 28, 2022

palermo24h

Notizie italiane in inglese – Notizie italiane oggi. Scopri gli aggiornamenti e le ultime novità in Italia all'interno del nostro sito. Aggiornamenti quotidiani dall'Italia in italiano.

Hausse des prix du pétrole : ce que prevoit Goldman Sachs

Les cours des hydrocarbures, notamment ceux de l’or noir, ont enregistré une ascension fulgurante depuis le début du conflit armé entre la Russie et l’Ucraina. Un rapporto di banca d’affari Goldman Sachs prevede un aumento del prezzo di benzina a partire da 135 dollari al barile alla fine dell’anno.

Selone Golman Sachs, les prix du pétrole brut Augeront pour équilibrer l’offre et la demande sur le marché mondial ; eccetera, versare atteindre les 135 dollari il baril au cours d’une période d’un an, à compter du début juillet.

Les anales expliquent cette tendance haussière par la reprise de la demande chinoise, suite à la levée des restrizioni liées à la Covid-19 ; mais aussi par la baisse de la production russe qui intervient en marge d’un contexte marqué par le conflit armé russo-ucraino et la mise en place d’un embargo européen sur le pétrole du Kremlin.

D’après Michael Hewson, analista per CMC Markets, «la ripresa della domanda con la réouverture di Pekin et de Shanghai contribue à soutenir les cours»; ce qui est loin d’être une bonne nouvelle quant à uneventuelle baisse des prix.

I membri dell’OPEP e gli alleati avaient décidé d’augmenter leur production global de pétrole en juillet prochain ; dans le but de retrouver un équilibre pétrolier mondial. Cependant, l’analyste Tamas Varga estime qu’il est peu probable que cela arrive.

Ce qui maintient la casa del prezzo del petrolio

Selone Affari CNN, les prix du pétrole à trois chiffres ne sont pas prêts à disparaître ; car depuis le début du conflit russo-ukrainien, les prix ne sont pas redescendus au-dessous des 117 dollars le baril. La même source explique que trois facteurs permettent le maintien de cette inflazione.

D’abord, il s’agit de l’abandon européen du pétrole russe ainsi que la mise en place d’un embargo et d’une serie de sanzioni contro Moscou. I paesi dell’Unione europea (UE) cherchen de nouveaux fournisseurs dans le but de suspendre les importtions pétrolières russes.

Ensuite, il est question des alternatives insuffisantes quant à l’approvisionnement en pétrole ; car la Russie représentait à elle seule 14 % dell’approvisionnement mondiale in benzina e le sanzioni occidentalis à son encontre ont engendré un manque important sur le marché.

Enfin, il s’avère que la demande mondiale pourrait faire grimper les prix de l’or noir ; notamment après la levée des reductions sanitaires liées au Coronavirus en Chine. En effet, le blocage dû à la Covid-19 a refoulé la demande du plus grand pays importateur de pétrole au monde.

Nouveau record pour le Sahara Blend algerien

Il convient de noter que face à ce contexte économique particulier ; les prix du pétrole sont repartis à la hausse. Ciao, martedì 7 giugno, le Sahara Blend Algerino un record registrato in un nuovo anno e un gagné dell’1,63 % per raggiungere i 123,51 dollari al barile.

Il prezzo del barile del Brent de la mer du Nord per un aumento di 0,88 % per il prezzo di 120,57 dollari al barile. Per una parte, la benzina americana, West Texas Intermediate (WTI), uno 0,76 per cento gagné per un prezzo di 119,41 dollari al barile.