Giugno 28, 2022

palermo24h

Notizie italiane in inglese – Notizie italiane oggi. Scopri gli aggiornamenti e le ultime novità in Italia all'interno del nostro sito. Aggiornamenti quotidiani dall'Italia in italiano.

Guerra in Ucraina. Bataille acharnée pour le Donbass, Severodonetsk minacée… Le point sur la nuit

De violents combats font rage dans l’est de l’Ucraina pour le contrôle de la région du Donbass o les force russes minacciose la grande ville de Severodonetsk, pilonnée sans relâche, après la conquête – selon Moscou – de la località chiave di Lyman.

Plus de trois mois après le début de la guerre lancée par Moscou le 24 février dernierle presidente francese Emmanuel Macron e il cancelliere allemand Olaf Scholz ont demandé au presidente russo Vladimir Poutine – lors d’un entretien téléphonique – d’entamer des « negoziazioni directes sérieuses » con il presidente ucraino Volodymyr Zelensky.

Ils lui ont aussi réclamé la liberation des 2 500 combattants ukrainiens qui s’étaient retranches dans l’aciérie Azovstal à Marioupol (sud-est) et qui se sont rendus aux force russes.

Le presidente russe a sure de son côté que la Russie restait « ouverte à une reprise du dialog » avec Kiev pour régler le conflit armé, alors que les négociations de paix avec l’Ucraina sont au point mort depuis mars, selon le Kremlin.

Sur le plan militaire, l’étau russe dans le bassin minier du Donbass se resserre, notamment autour de Severodonetsk.

« La Russie a engagé tous ses moyens pour s’emparer de Severodonetsk ou empêcher toute communication entre la région et l’Ucraina »un affermato stesso di soir sur son compte Telegram Sergii Gaïdaï, le gouverneur de la région de Lougansk. « La semaine prochaine sera très dure »at-il admis, en considérant toutefois que les force russes « ne seront pas en mesure de réussir tout ce qu’elles planifient dans un avenir proche ».

« Les Russes ont amené beaucoup de moyens pour prendre la ville d’assaut mais ne peuvent pas encore le faire », a assuré de son côté le maire de Severodonetsk, Olexander Stryuk. Mai « nous pensons que la ville résistera »at-il ajouté.

READ  più di 2,8 milioni di rifugiati ucraini selon l'ONU, les pourparlers reprendront mardi matin

Un avviso sull’aggravamento della situazione sanitaria dans cette ville de 100 000 abitanti avant la guerre.

le « costanti dei bombardamenti » compliquent beaucoup l’approvisionnement – ​​notamment en eau potable – de la cité, privée d’électricité depuis plus de deux semaines, at-il écrit samedi soir sur son compte Telegram. L’attività du « centro di aiuto umanitario » de la ville a été suspendue, at-il précisé.

«Lourdes pertes»

« L’armée (russe) détruit tout simplement la ville », avait auparavant affermate Serguiï Gaïdaï. Selon lui, l’armée russe est entrée dans les faubourgs de la ville ou elle a subi « di lourdes pertes »tandis que les force ucraine tentaient de déloger les Russes d’un hôtel.

Il répondait à un responsable policier de la république séparatiste pro russe de Lougansk, cité par l’agence Ria Novosti, qui affermait vendredi que « la ville de Severodonetsk est actuellement encerclée »et que les troupes ukrainiennes y étaient piégées.

Le dirigeant de la république russe de Tchétchénie, Ramzan Kadyrov a revendiqué quant à lui samedi soir sur Telegram que « Severodonetsk est sous notre contrôle total […] La ville a été libérée ».

Un peu plus à l’ouest, il prezzo di controllo della località clé de Lyman – qui ouvre la voie aux grandis villes de Sloviansk et Kramatorsk, dans le Donbass – a été confirmée samedi par il ministère russe de la Défense.

La difesa territoriale de cette république « autoproclamata » par les séparatistes pro russes avait indiqué dès vendredi sur Telegram avoir «pris le contrôle completo» de Lyman, av « l’appui » de l’armée russe.

READ  Il sindaco di Ottawa dichiara lo stato di emergenza tra le proteste per le misure sanitarie

Dimanche 29 maggio 2022, l’armée ukrainienne an indiqué que le regroupement des force russes “se renforce” dans ce secteur.

Il presidente Zelensky avait reconnu que « la situazione dans cette région du Donbass (était) très, très difficile », avec des frappes intensivi d’artiglieria e missili. Mais il avait estimé que « si les occupants pensent que Lyman et Severodonetsk seront les leurs, ils se trompent. Le Donbass sera ucraino ».

Après l’offensive infructueuse sur Kiev et Kharkiv (nord-est) au début de la guerre, les force russes se sont concentrées dans l’est de l’Ukraine, avec l’objectif affiché de s’emparer totallement du conbassôleé, partielé depuis 2014 par des séparatistes pro russes soutenus par Moscou.

« Destabilizzazione »

Alors que l’Ukraine, grande puissance agricole, ne peut plus exporter ses céréales en raison du bloc de ses ports, Vladimir Poutine an assuré, lors de sa conversazione avec MM. Macron et Scholz, que son pays était « carino » à un aiuto all’esportazione « sans entraves » dei cereali dell’Ucraina.

« La Russia è preparata per aiutare a trovare le opzioni per l’esportazione senza entrare nei cereali, e comprende i cereali ucraini e la provenienza dei porti situés sur la mer Noire »indique un comunicato del Cremlino publié à l’issue de cette conversazione téléphonique.

Selon M. Poutine, les hardés liees aux livraisons alimentaires ont été provoquées par « une politique économique et financière erronée des pays occidentaux, ainsi que par les sanzioni antirusses » imposées par ces pays.

Samidi à Marioupol, ville du sud-est que les Russes ont pilonnée pendant trois mois avant de s’en emparer définitivement la semaine dernière, un premier bateau cargo est entré dans le port, selon l’agence de presse unici porte TASSelle -parole de l’amministrazione portuale pro russe.

READ  Variante Omicron: incoraggianti i primi dati sulla terza dose del vaccino Pfizer-BioNTech

La marine ukrainienne a réagi su Facebook en qualifiant cette annonce de « manipolazione » auto selon elle, « tout en continuant à négliger les normes du droit marittimo internazionale, i gruppi di navires de la Russie continue de bloquer la navigazione civile dans les eaux des mers Noire et d’Azov ».

Lors de l’entretien téléphonique, Vladimir Poutine a égallement jugé « Dangereux de continue à inonder l’Ucraina avec des armi occidentalis »mettant en garde contre des risques de « destabilizzazione ultérieure »selon le Cremlino.

I media americani non sono stati affermati da Washington per la lettura dei sistemi di lance-roquettes multiples (MLRS) in una lunga porta a Kiev, qui les réclame désespérément pour contrar le déluge de feu russe.

Le porte-parole del Pentagone John Kirby non hanno confermato l’invio di MLRS M270 – des véhicules modernes très mobiles d’une portée de tir de 300 km – évoqués par la presse. Mais il a assuré que les États-Unis continueraient à aiutante l’Ucraina à «l’importer sur le champ de bataille».

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a égallement réaffirmé le soutien de son pays, « e compris en aidant à fournir l’équipement nécessaire »lors d’une conversazione téléphonique avec M. Zelensky samedi, selon Londres.

Guerra in Ucraina. Bataille acharnée pour le Donbass, Severodonetsk minacée… Le point sur la nuit