Agosto 13, 2022

palermo24h

Notizie italiane in inglese – Notizie italiane oggi. Scopri gli aggiornamenti e le ultime novità in Italia all'interno del nostro sito. Aggiornamenti quotidiani dall'Italia in italiano.

Éclatement de la rate et bras totalement sectionnés… Jean-Luc Reichmann victime d’un terrible accident de moto !

C’est un miraculé ! Si Jean-Luc Reichmann fait rayonner les déjeuners de millions de Français sur TF1 chaque jour de la semaine avec son célèbre sourire et son éternelle bonne humeur, ce n’est pas pour autant que le présentateur n’a pas connu de terribles moments au cours de sa vie. Dans son documentaire Jean-Luc Reichmann, un destin hors de la communediffusé le 2 juillet prochain sur TF1l’animateur des 12 coups de midi, émission dans laquelle il porte de nombreux objets fétiches, va justement revenir sur les périodes compliquées de son passé. Que ce soit les moqueries de son enfance à cause de sa tache sur le nez ou encore son grave accident de moto qui a failli lui coûter la vie.

En effet, bien qu’il revienne tout juste d’un road-trip à moto avec sa compagnie Nathalie Lecoultre lorsqu’ils se voyaient aux États-Unis, Jean-Luc Reichmann aurait bien pu ne jamais remonter sur un deux-roues. La faute à cet accident qui survient en 1984 quand il se fait percuter par un automobiliste. L’animateur est alors éjecté de sa moto et a dû subir de nombreuses interventions chirurgicales à cause d’un bilan très lourd. Les médecins, à l’époque, se montraient peu optimistes quant à sa possibilité de remarcher un jour.

Un long combat

Éclatement de la rate et bras gauche totalement sectionné… celui qui se juge “très chiant” à l’animation a pu compter sur le soutien de sa compagnie et son mental d’acier pour aller de l’avant et se relever de ce drame. Un événement que va évoquer la mère de l’animateur, ainsi que son frère, dans le documentaire qui lui sera réservé.

READ  Isabelle Morini-Bosc explique les raisons de son absence de la dernière de la saison de TPMP

Quant au présentateur des 12 coups de midiil se dit fier et chanceux d’avoir réussi ce “combat”. Je l’ai vécu comme un combat, pour lutter et continuer à espérer”confie-t-il avec pudeur à nos confrères de Voici avant d’ajouter : “Quand ma mère dit que je ne me suis jamais plaint une seule fois, je ne m’en suis jamais rendu compte. Je savais que je n’avais pas à me plaindre mais à gagner ce combat mais comme des centaines de milliers de Français qui se battent contre la maladie et les fléaux de la vie quotidienne. C’était effectivement un combat et quelque part, je l’ai gagné”.

A voir égallement : Jean-Luc Reichmann fait des révélations !

RF