Maggio 20, 2022

palermo24h

Notizie italiane in inglese – Notizie italiane oggi. Scopri gli aggiornamenti e le ultime novità in Italia all'interno del nostro sito. Aggiornamenti quotidiani dall'Italia in italiano.

des premiers cas de sous-variants BA.4 et BA.5 détectés in Francia

Due nouveaux sous-lignages d’OmicronBA.4 e BA.5, ont été identifiés début avril et font l’objet d’une surveillance renforcée, sur la base de leur profil génétique, annonce Santé publique France dans sa dernière analysis de gents du SAR variantS CoV-2, publiée cette semaine.

Des premiers cas détectés sur le territoire

L’agence de santé rapporte toutefois que seul un cas de BA.4 et deux cas de BA.5 ont été identifiés en France. Ces deux sous-lignages, détectés majoritairement en Afrique du Sud, sont assez similiires à BA.2, explique Santé Publique France, mais leur proteine ​​Spike possède trois mutazioni en plus.

Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies a classé BA.4 et BA.5 en « variants à suivre » et a demandé qu’ils soient surveillés attentiment.

«​Cet appel à la vigilance repose uniquement sur les profils génétiques de BA.4 et BA.5», veut rassurer Santé publique Francia. « Ils ne sont pas associés à une situation épidémiologique ou clinique préoccupante en Afrique du Sud où ils circulent majoritairement », souligne l’agence, expliquant que cette vigilance repose surtout sur le fait que BA.4 et BA.5 presente un facteur de trasmissibilité importante, simile a celle du variant delta. «​Il est essentiel de déterminer quell’impatto cette mutazione peut avoir dans le contexte génétique d’Omicron», fait ainsi valoir l’agence de santé.

BA.2 « ultradominante » in Francia

La situazione in Francia en termes de variants circulants est aujourd’hui stable, avec une dominance du variant omicron, rapporte par ailleurs Santé publique France. ​C’est plus précisément le sous-variant BA.2 du variant Omicron qui est désormais «ultradominante»rappresenta il 99 % dei casi criblés.

READ  L'origine dell'emicrania découverte

Dans son rapport, Santé publique France confirme que le variant Omicron présente une transmissibilité élevée, de même qu’un échappement immunitaire, c’est-à-dire que la protection vaccinale est moins efficace, mais évéritérelement une. « Un facteur majeur de la compétitivité d’Omicron è un importante échappement à la réponse immunitaire »peut-on lire dans l’analyse, parlant d​e « protection limitée contro l’infezione », mais soulignant que l’efficacia vaccinale contre les forme graves reste très élevée avec Omicron. « Il est donc essentiel de maintenir des niveaux d’immunité élevés, entre autres par l’administration de dosi de rappel de que nécessaire »stima-t-elle.

L’agence de santé constate aussi que la perte d’odorat et la perte de goût sont moins fréquentes avec les infezioni in Omicron que les autres varianti. De même, les forme sévères sont plus rares.

« Dans le contexte épidémiologique actuel où l’incidence reste très élevée, il est essentiel de limiter autant que possible la circolazione du SARS-CoV-2, quel que soit le variant »rappelle Santé publique Francia. « Ce contrôle passe par il rispetto delle gestes barrières, et par le suivi des recommandations en cas de diagnostic d’infection o de contact étroit avec un cas. Il est aussi essentiel de continuer à proteger les personnes à risque, chez qui même Omicron peut provoquer des form graves. »

Sous-lignages du variant Omicron au cours des enquêtes Flash de Santé Publique France. | SANTÉ PUBLIQUE FRANCIA

L’impact sur les services de soins critiche resta stabile

Par ailleurs, en France, le nombre de personnes hospitalisées en raison du Covid-19, ainsi que l’impact de ces accesss sur les services de soins critiques, reste stable ce vendredi, selon les données publiées par les autorités sanitaires’ rapport AFP. 1 645 personnes infectées par le coronavirus sont actuellement hospitalisées en soins critiques, l’indicateur le plus scruté par les autorités, dont 153 ont été admises au cours des dernières 24 heures, d’après les données pub de Francet. Ces niveaux s’élevaient à 1 652 non 209 ammissioni vendredi dernier.

READ  Ci sono davvero solo 40 pazienti ogni 100.000 abitanti in Francia?

Au totale, 24 883 pazienti sont actuellement hospitalisés en raison de cette maladie, non 1 829 nuovi ricoveri, contre 24 909 ricoveri non 1 953 nuovi ricoveri la semaine dernière.

Le nombre de personnes qui sont mortes ces dernières 24 heures à l’hôpital des suites de cette infezioni reste égallement stable (139 vendredi, 143 il ya une semaine), pour un totale di 144 945 décès depuis le début de la pandém plus de deux ans.

Les nouveaux cas de Covid-19 recensés s’élèvent par ailleurs à 88 389. La moyenne des infezioni sur les sept derniers jours, qui lisse les à-coups journalers, baisse pour s’établir à 84 516, contre 124 une 965 semaine.

Côté vaccination, 54,3 milioni di persone su reçu au moins une dose (80,6% del totale della popolazione) et 53,4 su un schéma vaccinal complet (79,2%), selon les chiffres du ministère de la Santé.

Covid19. Omicron : des premiers cas de sous-variants BA.4 et BA.5 détectés in Francia