Novembre 26, 2022

palermo24h

Notizie italiane in inglese – Notizie italiane oggi. Scopri gli aggiornamenti e le ultime novità in Italia all'interno del nostro sito. Aggiornamenti quotidiani dall'Italia in italiano.

Des dizaines de jeunes ont de nouveau pris d’assaut les portes de la soirée Bubba

Un témoin oculaire rapporte qu’une soixantaine de jeunes hommes ont pris d’assaut les grilles de sécurité lors du concert de Boba samedi soir au Stade de France. Capture d’écran Twitter –

certificat “Compte jusqu’à trois, puis vas-y” : Selon un témoin, “Une soixantaine” L’un des individus qui n’avait pas de billet s’est introduit violemment au Stade de France samedi soir pour assister au concert du rappeur. Dix-huit d’entre eux ont été expulsés peu après par les hôtes.

Réunions de crise et rapports et recommandations qui en découlent Accidents graves survenus au Stade de France La finale de la Ligue des champions est toujours dans toutes les têtes. Mais le soir du samedi 3 septembre, alors que le rappeur Bubba rassemblait 80 000 fans Pour une fête historique marquant l’apogée de sa carrièreDes dizaines de personnes ont de nouveau réussi à violer la sécurité autour du stade, et certaines auraient pu assister au concert par la suite sans obtenir de billets, provoquant la panique parmi les personnes qui attendaient dans la file d’attente. Après avoir obtenu un ticket valable, les spectateurs ont attendu trois quarts d’heure devant l’entrée bloquée, avant de pouvoir enfin rejoindre leurs places alors que la fête avait déjà commencé. La Préfecture de Police de Paris a annoncé ce dimanche soir figaro Que 18 personnes parmi celles entrées illégalement dans le stade ont été identifiées puis expulsées par des clients.

Le Figaro J’ai pu recueillir le témoignage d’un spectateur qui a été témoin de cette nouvelle scène de violence à l’entrée du stade. Alors qu’il faisait la queue devant la porte U, il a vu son arrivée vers 19h45.Une soixantaine de jeunes hommes vêtus de noir, et ils n’avaient pas de billet pour assister au concert(Alors que PP parle de “vingt personnesSelon notre témoin, Jesse, l’un d’eux allait alors lancer le compte à rebours, avant de donner le signal d’attaquer les grilles de sécurité alors que les agents du stade vérifiaient les billets :Comptez jusqu’à trois, puis rechargez. Il y avait un ou deux policiers et peut-être six officiers, mais ils ont été surpris et il y avait trop de monde. En classe, il y a eu un mouvement de panique, tout le monde s’est détourné, et c’était très violent. Les gens ont été choqués et ont vu beaucoup de filles pleurer ! Lorsqu’une quinzaine de policiers sont arrivés en renfort, il était trop tard, et la soixantaine avait déjà franchi les grilles et gravi les escaliers jusqu’aux tribunes.»

READ  Jean-Jacques Goldman brise le silence : l'émouvant, il livre ses sentiments dans une lettre ouverte

Jesse précise que les faits se sont déroulés dans une zone où des badauds faisaient l’objet d’un examen préliminaire, mais qu’il s’agissait simplement d’une fouille physique ; Avant de franchir les grilles, les spectateurs n’avaient pas à présenter de billet. Il n’était donc pas surprenant que des personnes sans billet puissent se rendre aux portes, et de là franchir violemment les portes. Quant aux policiers, ils étaient nombreux autour de cette zone, près des points de recherche, mais ils étaient présents en plus petit nombre près des grilles.

«Quand la police est finalement arrivée, il était tard, Jesse continue, Mais ils ont quand même fermé les portes et nous ont dit de reculer. Ensuite, nous avons dû attendre trois quarts d’heure avant de pouvoir enfin entrer, et quand je me suis assis à ma place, la prémisse du concert était déjà passée, et nous sommes entrés très tard.Surtout, il avoue avoir rencontré de nombreuses personnes qui se sont frayé un chemin sous ses yeux, puis ont assisté au concert, se sont installés confortablement dans les rangées du stade et même dans le Carré d’Or pour certains d’entre eux.

Déportation de 18 personnes

rejoindre Le Figarola Préfecture de police de Paris attribue à l’ampleur des faits, et précise de son côté que la plupart des personnels seraient sortis du stade après coup : «Les agents de sécurité n’ont pas réussi à arrêter tous les héros. La police au sein du dispositif mis en place aux abords et sur les voies d’accès des spectateurs a été appelée en renfort aux gouverneurs. […] Sur les 20 individus revenus sans titre, 18 ont été identifiés par les opérateurs vidéo du Stade de France et escortés par la sécurité privée à l’extérieur de l’enceinte sportive.»

READ  Adil Rami en couple avec Léna : cette condition non négociable qu'il lui impose

La préfecture de police affirme cependant qu’aucun des passants sans offense qui ont été violemment contraints d’entrer n’a été arrêté, et que «autres tentativesDe la prise secrète du stade françaisIl comprend” Grâce à “Un appareil massif pour sécuriser et gérer les flux, lutter contre la criminalité autour du stade, et dissuader et supprimer les intrusionsDes poursuites judiciaires seront-elles engagées contre les émeutiers, dont les visages ont été clairement identifiés sur les images de vidéosurveillance ?Pour le moment, la préfecture de police ne peut donner aucune précision à ce sujet.

Treize vendeurs ambulants à l’extérieur de la zone ont également été arrêtés et détenus, ainsi qu’un homme qui a commis des actes de violence lors d’une altercation à l’extérieur du stade.