Maggio 29, 2022

palermo24h

Notizie italiane in inglese – Notizie italiane oggi. Scopri gli aggiornamenti e le ultime novità in Italia all'interno del nostro sito. Aggiornamenti quotidiani dall'Italia in italiano.

De la stagnation des troupes russes aux drones « kamikazes », le conflit en quatre infographics

La guerre in Ucraina se poursuit, malgré les tentatives diplomatiques pour faire taire les armes. L’armée russe tente d’encercler Kiev, bombarde Kharkiv et Mikolaiv, mais les combats les plus importanti cette semaine se sont déroulés à Marioupol. Dans cette ville assiégée depuis plusieurs jours, où l’électricité a été coupée et où la nourriture manque, un théâtre abritant “plusieurs centaines” de civils a été bombardé. Dans le même temps, sous le coup des sanzioni occidentalis, la Russo se retrouve au bord du défaut de paiement. 20 minuti fait le point sur le conflit en Ucraina et ses enjeux en quatre infografica.

Le troupes russes ont peu avancé

Carta della situazione in Ucraina dalle 18 marzo alle 8:30 GMT. – Simon MALFATTO, Paz PIZARRO, Cléa PÉCULIER, Kenan AUGEARD / AFP

Le troupes russes pietinent. Malgré les assertions di Vladimir Poutine, évoquant un « succès », les avancées ont été minimes sur le terrain. Après d’âpres combatte ad IrpinKiev n’est toujours pas complètement encerclée, au point que les Premiers ministres polonais, tchèque et slovène ont pu faire l’aller-ritorno per il presidente ucraino Volodymyr Zelensky. Des bombardements touchent régulièrement Dnipro et Lviv, alors que les troupes russes en sont loin.

La situazione è più pratica per Kharkiv, contestazione del debutto della guerra, e Mykolaïv, non controllare la tua voce nei caratteri russi contro Odessa. Des centaines de civils fuient d’ailleurs chaque jour vers Odessa. Dimanche, neuf personnes qui faisaient la queue devant un magasin ont été tuées lors d’une attaque aérienne. Mais cette semaine, les frappes et les combats se sont concentrés sur une autre ville-clé : Marioupol.

Un teatro bombardato a Marioupol

Les derniers développements de la guerre in Ucraina, non il teatro bombardato a Marioupol.
Les derniers développements de la guerre in Ucraina, non il teatro bombardato a Marioupol. – Sabrina BLANCHARD, Gal ROMA / AFP

« Ce n’est plus Marioupol, c’est l’enfer. » Tamara Kanunenko, une habitante, an enfin réussi à fuir sa ville, assiégée depuis plus deux semaines. Marioupol, port stratégique qui permettrait aux Russes de faire la jonction entre ses troupes en Crimée et celles du Donbass, n’est plus alimentée en électricité. Ses habitants, qui se terrent ou ils peuvent, boivent l’eau des radiateurs ou du fleuve. Selon Kiev, più de 2.000 personnes sont mortes à ce jour à Marioupol.

READ  Washington la Corée du Nord de tester un nuovo sistema di missili intercontinentali

Le bilan pourrait s’alourdir de manière dramatique, après que le teatro della città ait été bombardé mercredi. Le dégagement des gravats est encore en cours, mais « plusieurs centaines de personnes » e avaient trouvé rifugio, indique la mairie. A l’avant et à l’arrière du bâtiment, le mot “Diéti” (“Enfants” en russe) était inscrit au sol en lettres géantes. L’aviation russe semble ne pas avoir tenu compte de l’avertissement. Ce vendredi, des combats ont été signalés dans le centre-ville, o les cadavres de civils jonchent les rues depuis plusieurs jours.

Les Etats-Unis livrent des drones « kamikazes » in Ucraina

Quelques éléments sur les
Quelques éléments sur les – Gal ROMA, Valentin RAKOVSKY, Anibal MAIZ CACERES / AFP

Joe Biden un annonce l’envoi de défenses anti-aériennes en Ukraine, dont des missiles S-300 de fabrication soviétique, oltre a pratiche di utilizzo per l’armata ucraina, mais aussi 100 droni. Selon une source militaire americaine, il s’agit de “Switchblade”, des drones dits “kamikazes” qui esplosiva al contatto de la cible et non le modèle plus petit permet de détruire des blindés légers. De quoi permettre aux Ukrainiens de viser les convois russes qui tentent d’encercler Kiev, ou des cibles stratégiques plus lointaines.

La Russie au bord du défaut de paiement

Les prochaines échéances de remboursement des titolis de la dette souveraine russe.
Les prochaines échéances de remboursement des titolis de la dette souveraine russe. – Sophie RAMIS, Gal ROMA / AFP

La Russia est passée tout près d’un défaut de paiement, alors qu’elle devait payer 117 milioni di dollari le 16 marzo per due obbligazioni. Après des craintes sur l’impossibilité de faire le versement, en raison des sanzioni occidentalis notamment sur les banques russes, tout est rentré dans l’ordre… pour cette fois. Le ministère russe des Finances an indiqué avoir déboursé l’argent nécessaire, affermant dans un communiqué que « l’ordre de paiement sur le versement d’interêts d’obligations (…) d’une valeur totale de (117,2 milioni de dollari]…) a été exécuté». La banca americana JPMorgan a bien reçu un versement de la Banque centrale russe en ce sens, selon une source proche du dossier.

READ  I repubblicani accusano Barack Obama di minacciare la democrazia

Dopo la consultazione delle autorità americane per le sanzioni, JPMorgan an ensuite transmis l’argent à Citigroup, incaricato del distributore le somme richieste per i distensione dei diversi obblighi sous trente jours. Mais ce versement au dernier moment n’éloigne que temporairement le specter d’un défaut de paiement. Plusieurs autres échéances arrivent, et les sanzioni ont provoqué une forte chute du rouble.

Oppure, les réserves russes à l’étranger étant bloquées, Moscou ne peut compter que sur sa monnaie pour payer ses dette dues en devises étrangères. Malgré ses menaces, le versement de cette semaine s’est fait en dollar. Mais combien de temps le Kremlin pourra-t-il tenir ? Les agences de notation ont encore dégradé la note russe, considérant le risque d’un défaut de paiement russe “imminente”.