Maggio 17, 2022

palermo24h

Notizie italiane in inglese – Notizie italiane oggi. Scopri gli aggiornamenti e le ultime novità in Italia all'interno del nostro sito. Aggiornamenti quotidiani dall'Italia in italiano.

couvre-feu ed esplosioni a Kiev avant une nouvelle reprise des négociations entre Russes et Ukrainiens

Le point sur la situazione in Ucraina

L’invasion de l’Ucraina va entrer dans sa troisième semaine, et même si l’armée russe progredie difficilement par endroits, les bombardements se poursuivent sans relâche sur plusieurs villes, tout comme sol les combatantri sé au les Marios de Kiev , ville du Sud assiégée depuis plus de dix jours.

Des esplosioni a Kiev, capitale sous couvre-feu. Plusieurs fortes esplosioni ont été entendues à l’aube dans l’ouest de Kiev. Un bâtiment de douze étages a été endommagé dans le quartier de Shevchenkivskyi, mais aucun bilan n’a pour l’heure été donné, alors que la presse n’est pas autorisée à circuler dans la ville du ville de raè depuis le début de la guerre. De violents combats ont toujours lieu à la périphérie nord-ouest, dans et autour des villes d’Irpin, de Hostomel et de Boutcha.

Le maire de Kiev, Vitali Klitschko, a dit dans une interview au Monde :

« La ville est prête à se défendre. Les gens sont prêts. Il ya de la colère, de la rage, et il n’y aura pas de panique (…). Quand on voit ce qu’il se passe ailleurs, come à Marioupol, le scénario d’une volonté russe de distruzione totale de Kiev n’est pas exclu. »

Un responsabile del dipartimento della difesa degli Stati Uniti, cité per l’Associated Press, dit que les troupes russes trent à l’artillerie lourde sur le centre-ville faute de pouvoir avancer. Elles se trouveraient à una quinzaine de kilomètres de ce dernier depuis plusieurs jours.

Près de 20 000 civils ont pu fuir Marioupol. La grande ville du sud est toujours encerclée par les troupes russes, qui combattente l’armée ukrainienne dans toute la région au nord de l’agglomération. Près de 20 000 personnes ont pu partir à bord de 4 000 voitures mardi, selon la présidence ukrainienne, mais des convois humanitaires avec des vivres et de l’eau sont toujours empêchés d’entrer. Une nouvelle tentative aura lieu mercredi, jour où le ministre des affaires étrangères turc, Mevlüt Cavusoglu, est à Moscou pour saggier de facilitater l’évacuation de civils.

READ  pourquoi le 9 mai est una data butoir pour Vladimir Poutine

Entre 200 000 et 400 000 personnes sont toujours dans la métropole, ou il n’y a plus d’électricité, d’eau, de gaz et bientôt de nourriture. La mairie évoque, depuis plusieurs jours, un bilan de près de 2 400 morts. Comme le reconnaît Pyotr Andryushchenko, un responsable à la mairie interrogagé par le New York Timesle vrai chiffre pourrait être bien supérieur, avoisinant 20 000 morts.

Tirs d’artillerie et bombardements d’Odessa. Selon Anton Gerashchenko, consigliere al ministro dell’interno, des navires russes on tiré « una quantità eccezionale » de missili au sud du grand port ukrainien, sans faire de victimes. Il s’agirait, selon lui, de tester les systèmes de défense ukrainiens. Place stratégique de l’Ucraina avec ses terminaux d’où sont exportés les céréales ukrainiennes, la grande ville sur la mer Noire, jusqu’ici épargnée par les combats, s’attend au pire depuis plusieurs jourscome le racontait, le 5 mars, notreé envoy spécial.

Le bilan humain de cette guerre. Près de 700 civils ont été tués depuis le début de la guerre, selon l’ONU, qui rappelle que ce bilan est inférieur à la réalité. Près de 3 million de personnes ont fui hors d’Ukraine les combats et les bombardements, dont 1,6 million d’enfants, et environ 2 million d’habitants ont été déplacés à l’intérieur de ses frontières. Près de 1 300 militaires ukrainiens ont été tués, selon le président ukrainien, alors que la Russie n’a diffusé, le 2 mars, qu’un seul et unique bilan : 498 soldats tués.