Maggio 17, 2022

palermo24h

Notizie italiane in inglese – Notizie italiane oggi. Scopri gli aggiornamenti e le ultime novità in Italia all'interno del nostro sito. Aggiornamenti quotidiani dall'Italia in italiano.

ce geste de la main très osé de Camille Combal, passé (presque) inaperçu sur TF1

C’est parti pour Masque Chanteur ! La saison 3 du divertissement costumé de Camille Combal sur TF1 a ouvert ses portes vendredi dernier. Douze nouvelles personnalités à démasquer (ainsi que deux étoiles internationales) qui font dores et déjà l’objet d’enquêtes poussées de la part du public et du quatuor d’enquêteurs composés de Jarry, Alessandra Sublet, Kev Adams et Anggun. A l’issue de la première émission, les costumes du poisson corail et celui du Bernard l’Hermitte ont été éliminés et démasqués. Il s’agissait de Maud Fontenoy et d’Alain Bernard. “Je suis vraiment impliqué et j’ai été ravi de faire partie de cette aventure. J’avais vu que David Douillet ous Marie-José Perec y avait participé, ça m’a aussi persuadénous a d’ailleurs nommé le champion olympique.

Un geste de la main loin d’être anodin

Mais au-delà des enquêtes, c’est la bonne humeur ambiante entre les jurés et Camille Combal qu’auront également retenus les téléspectateurs de TF1. Avec un animateur littéralement déchaîné osant notamment une petite blague sur le costume très (trop ?) moulant du crocodilequi porte à gauche.” Dès l’ouverture de l’émission, après une chorégraphie hilarante, ce dernier annoncéit la couleur en lançant la saison 3 de Masque Chanteur. Et d’appuyer sur son propos en faisant le signe trois avec sa main apposée sur sa cuisse. Un geste loin très anodin… surtout sur TF1 !

Une polémique qui remonte en juillet 1997

En effet, les plus anciens d’entre vous comprendront immédiatement la référence à une ancienne et retenante polémique autour de l’émission Intervilles. Programme culte et suivi à l’époque par plus de dix millions de téléspectateurs, le format avait été retenu par une sombre affaire de triche qui aurait supposé en direct la ville du Puy-du-fou, en juillet 1997. En cause, l’ arbitre et co-animateur d’Intervilles Olivier Chiabodo qui aurait, lors du quiz final, indiqué la bonne réponse à l’équipe avec ce fameux geste de la main. Une affaire révélée dans Le canard enchaîné.

READ  Quinté PMU - Pronostic du PRIX DE LA FORET DE CHANTILLY 3 mai 2022

Une affaire Intervilles toujours d’actualité

Une affaire qui fait encore des vagues, vingt-cinq ans après les faits. À l’époque licencié, Olivier Chiabodo avait poursuivi TF1 au prudhommes. “Même si j’ai gagné, j’ai décidé de faire appel parce que je trouvais que c’était injuste ce qu’on m’avait payé, et c’est là où TF1 me demande – et le groupe Bouygues – de signataire d’un accord de confidentialité entre TF1, Gérard Louvin (producteur d’Intervillesndlr) et moi-même” avait-il expliqué dans TPMP en 2018. Problème, Gérard Louvinsur ce même plateau, avait quelques temps auparavant “comparé l’affaire Cahuzac à l’affaire Chiabodo“.”À partir de ce moment-là, cet accord de confidentialité a été cassé par une des parties, et comme un fait exprès, à partir de ce moment-là on continue à me re-menacer…“, avait ajouté l’ancien animateur qui avait déposé une plainte pour harcèlement moral de menaces de mort.

Harcèlement et menaces de mort ?

A plusieurs reprises, les différents DRH m’ont demandé de me taire au sujet des faits graves dont j’avais connaissance, d’être raisonnable et de penser à ma famille“, indiquait-il dans sa déposition. Une sortie publique qui n’avait pas plu à TF1, attaquant alors Olivier Chiabodo”pour dénonciation calomnieuseDésormais, l’animateur parcourt le monde à la tête de la plateforme Les Explorateurs, l’inventaire de la Terre, qui propose des documentaires sur le patrimoine naturel et humain de la planète, des films et des productions en 4K UHD.