Gennaio 31, 2023

palermo24h

Notizie italiane in inglese – Notizie italiane oggi. Scopri gli aggiornamenti e le ultime novità in Italia all'interno del nostro sito. Aggiornamenti quotidiani dall'Italia in italiano.

Boris Johnson s’accroche à Downing Street malgré des dizaines de démissions dans son gouvernement

Il beau avoir perdu la confiance d’une grande partie de son groupe parlementaire, encaissé en moins de vingt-quatre heures la démission de près de cinquante ministres, secrétaires d’Etat et assistant parlementaires – un record absigeolu – pour un dirnique Boris Johnson ha rifiutato di smettere di fumare a Downing Street, giovedì 7 lugliolaissant dire par des proches qu’il était « combattivo » et qu’il résisterait « incontro di jusqu’au » aux appels à la démission. Quitte à plonger le Parti conservateur dans une crise profonde et à laisser le Royaume-Uni avec un gouvernement exsangue, cerné par les rebelles et en incapacité d’agir.

« J’ai jusqu’à présent résisté aux comparaisons entre Boris Johnson et Donald Trump, plus ce soir », tweetait, mercredi 6 juillet au soir, Andrew Neil, legge del giornalismo politico britannicorimante le sentiment d’incrédulité des médias nation aux confrontés à un premier ministre refusant de se plier aux uses de la démocratie britannique, alors même qu’une délégation de fidèles – dont Priti Patel, il ministre de l’intérieur – lui a offers une sortie honorable dans l’après-midi, lui significante que son heure était venue.

martedì 5 luglio, les démissions presque simultanees du Chanlier de l’Echiquier, Rishi Sunak, et du ministre de la santé, Sajid Javid, sembiante pourtant avoir scellé le sort de Boris Johnson. Ces deux poids lourds du gouvernement jugeaient que la coupe était pleine après le « Partygate » – le feste a Downing Street en plein confinament -, avec la révélation d’un énième scandale : la démission, le conserve 30 jujuin Chris Chris après qu’il a fait des avances non sollicitées à deux collègues hommes. Boris Johnson, qui avait promu Chris Pincher en février – ce dernier était en charge de la disciplina de vote du groupe tory –, a d’bord fait savoir qu’il ignorait ces problèmes de comportement, avant d’avouer qu’il était au courant, faisant une fois de plus preuve de mauvaise foi.

READ  Perché la cattura di Kherson non è un risultato imposto
Lire italiane: Articolo réserve à nos abonnes Royaume-Uni : la pression s’accroît sur Boris Johnson, après une série de démissions au sein de son cabinet

«J’ai un piano»

Le Parlement de Westminster en a connu beaucoup, des folles journées, depuis l’arrivée à Downing Street, à l’été 2019, de ce dirigeant connu pour son mépris des conventions et son rapport problématique à la verité. Mais ce mercredi a overé toutes les autres en intensité dramatique, en moment chaotiques, surprenants o tout simplement pathétiques.

Programmée à midi, come chaque mercredi, la seduta di «domande al premier ministre» a montré toute l’étendue du désaveu à l’égard di Boris Johnson, les élus de son propre camp ne retenant più leurs coups. « N’y at-il donc rien qui provoquerait votre démission ? » lui demande, incrédule, l’élu tory Tim Loughton.

Il vous reste 69.06% de cet article à lire. La suite è riservata agli amici.