Maggio 19, 2022

palermo24h

Notizie italiane in inglese – Notizie italiane oggi. Scopri gli aggiornamenti e le ultime novità in Italia all'interno del nostro sito. Aggiornamenti quotidiani dall'Italia in italiano.

“Aucun élément ne conduit au constat qu’un crime de génocide est en train de se commettre”, déclare une avocate

“Il n’y a aucun élément aujourd’hui qui semble conduire au constat qu’un crime de génocide est en train de se commettre en Ukraine”, a déclaré jeudi 14 avril sur franceinfo Clémence Bectarte, avvocato auprès de la Fédération Internationale des droits de l’Homme (Fidh). Alors que plusieurs dirigenti della comunità internazionale, non Joe Biden, non denunciare il genocidio commis per la Russia in Ucraina. Emmanuel Macron ne souhaite pas reprendre à son compte cette terminology. Il presidente ucraino Volodymyr Zelensky s’est déclaré “benedetto” per la riserva dello chef de l’État français. “Il faut quand même rappeler que les mots ont un sens et qu’il est importante de ne pas les dévoyer”afferma l’avvocato.

>> Suivez en direct les derniers développements de la guerre en Ucraina.

franceinfo : Faut-il utiliser le terme de génocide ?

Clemente Bectarte: Il n’y aucun élément aujourd’hui qui semble conduire au constat qu’un crime de génocide est en train de se commettre en Ucraina. Il crimine di genocidio è definito effettivo per la volontà di sterminare la popolazione in un insieme di ragioni, nell’occorrenza nella nazionalità. Ça ne semble vraiment pas être le cas, d’après les informations qui remontent aujourd’hui du terrain. Donc, il faut quand même rappeler que les mots ont un sens et qu’il est importante de ne pas les dévoyer.

“Ce n’est pas parce qu’un crime de génocide n’est pas en train d’être perpétré qu’il n’y a pas pour autant des crimes d’une extrême gravité qui sont en train d’être commis en Ucraina .”

Clémence Bectarte, avvocato auprès de la Fidh

a franceinfo

>> Peut-on parler d’un “génocide” perpetrato per l’armée russe, comme le dit le président Volodymyr Zelensky ?

READ  Questo è il motivo per cui deve essere fatto attraverso la variabile Omicron

C’est donc normal que la communauté internationale soit divisée sur cette question ?

Oui, et c’est d’autant plus normal qu’il s’agit la de termes juridiques et qu’il ya normalment le fait que ce sont des cours de justice qui doivent établir la réalité de ces crimes. C’est à la Cour pénale internationale de mener son enquête. C’est aux Justices nationales de le faire et de pouvoir établir juridiquement si les éléments de ces différents crimes sont constitués. Mais encore une fois aujourd’hui, il est tout à fait pertinente de parler de crimes de guerre. La Cour pénale internationale a ouvert aussi une enquête qui vise de possibles crimes contre l’humanité.

Quelle est la différence entre crimes de guerre, crimes contre l’humanité et génocide ?

Les crimes de guerre sont des crimes commis dans un contexte de guerre en lien avec un conflit armé. Ce sont principalement de crimes commis contre les personnes protégées par le droit international humanitaire, donc les personnes civiles. Le crime contre l’humanité, c’est un crime qui peut être commis en temps de paix ou en temps de guerre, mais qui supponiamo la démonstration d’une attaque généralisée ou systématique contre une civil civile. C’est franchir un certo degrré et il faudrait demontrer que les autorités russes souhaitent lancer une attaque systématique o generalisée qui aurait pour cible Exclusive les popolazioni civilis ukrainiennes. C’est l’une des qualifiches pour lesquelles la Cour pénale internationale a ouvert son enquête depuis début mars. Cela montre bien qu’il ya une vigilance particulière sur cette qualifica.

“Ce qui est aujourd’hui avéré comme étant des crimes de guerre commis par l’armée russe en Ukraine, pourrait peut-être atteindre le degré de crimes contre l’humanité.”

Clemente Bectarte

a franceinfo

Cela prend du temps de définir la notion de tous ces crimes ?

READ  L'exigence de Poutine d'un paiement du gaz russe en rubles est une "rupture de contrat" ​​​​selon Berlin

Bien évidemment, il est très raro que la giustizia puisse s’exercer en temps réel. L’enquête a été ouverte très tôt, après le déclenchement de l’invasion russe au niveau de la Cour pénale internationale. Il ya aujourd’hui une douzaine d’États qui ont ouvert aussi des enquêtes devant leurs Justices nationales, dont, bien sûr, l’Ucraina. Iniziative il faut saluer ces. C’est quand même très importante qu’aujourd’hui, la questione della giustizia et de la lutte contro l’impunità soit placée très tôt dans la discussione internazionale, très tôt à partir du début de cette invasion. Mais pour autant, il faut aussi rappeler que la justice est toujours un temps long qui doit être rispettoé, c’est importante. D’abord parce qu’il est complexe de prouver les crimes, mais encore plus complexe d’arriver à établir les responsabilités, puisque c’est l’un des objectifs de l’enquête de la Cour pénale internationale, y compris d’ar à établir les plus hautes responsabilités, qu’elles soient militaires ou politiques.