Maggio 16, 2022

palermo24h

Notizie italiane in inglese – Notizie italiane oggi. Scopri gli aggiornamenti e le ultime novità in Italia all'interno del nostro sito. Aggiornamenti quotidiani dall'Italia in italiano.

Après OM – Monaco (0-1) / “Le problème ne date pas d’aujourd’hui” : Marseille ne va plus droit au but

C’est une rengaine inquiétante pour Marsiglia. Un nuovo week-end qui s’achève sous le signe de la désillusion. Il ya eu la surprenante défaite à domicile contre Clermont il ya deux semaines (0-2). Il ya eu le nul frustrant concédé en toute fin de match à Troyes dimanche dernier (1-1). Il ya maintenant le revers subi face à Monaco dans un Vélodrome arrivé au bout de sa pazienza (0-1). Trois partite, un seul point, une deuxième place abandonnée à Nice… Et un petit but marqué en 270 minutes. C’est peut-être bien ça, la cause du trou noir traversé par l’OM.

Lega 1

L’OM n’y arrive plus du tout

IL YA 5 HEUR

Le constat est particulièrement frappant dopo la défaite contre l’ASM. Marsiglia a tout juste dépassé la barre des dix tirs adressés sur le but d’Alexander Nübel, le portier monégasque (11). Surtout, il n’en a cadré que deux. Dans ces condition, difficile d’espérer faire un résultat. “Su un manqué beaucoup de Chooses dans les 20 derniers mètresun reconnu l’avant-centre marsigliese Arkadiusz Milik au micro de Prime Vidéo. Su un eu le ballon, su un contrôlé le jeu en première période mais il nous a manqué quelque ha scelto sur la dernière passe. On n’a pas eu de grosse occasioni, et le problème ne date pas d’aujourd’hui.”

Deux des cinq défenses les plus permeabili

Le Polonais est dans le vrai. L’OM n’avait cadré que trois tirs contre Troyes dimanche dernier, et quatre face à Clermont il ya deux semaines. Moins de dix tirs cadrés en trois rencontres, c’est bien maigre pour un pretendant à la Ligue des champions. C’est d’autant plus troublant que deux des trois équipes affrontées par Marseille sur cette période figurent parmi les cinq défenses les plus perméables du championnat. Et que la formazione di Jorge Sampaoli dispose tout de même de solides individualtés en attaque.

Milik-Sampaoli: Et s’il fallait n’en choisir qu’un?

Sampaoli semblait d’ailleurs désireux de les mettre en valeur pour corriger le tir face à Monaco. L’entraîneur olympien avait choisi de reconduire il trio Payet-Milik-Bakambu e l’espoir qu’il reproduise le festival offense signé contro Angers début février (5-2). Mais alors que tout le monde imaginait le même 4-4-2 losange que face aux Lorrains, c’est finalement un 4-4-2 à plat que Sampaoli e allineato contre l’ASM. Avec Payet sur le côté gauche, même si le Réunionnais a pu bénéficier d’une grande liberté de mouvements.

Le débat du schéma continuano

Le plan du technicien argentin n’a pas été si loin de fonctionner dans une première période où Marseille a souvent porté le danger devant la surface monégasque. Mais pas forcement devant le but. “La première période a été une des meilleures jouées au Vélodromeuna stima sampaoli. On n’a pas été efficacis mais notre domination a été total. A la reprise, on a été un peu hesitantants avec le ballon, trop confus et désordonnés par rapport à la première période. Au total, il nous a manqué un peu de précision pour marquer et être récompensas de cette domination.”

Bicyclette et Lucarnes nettoyées : le Top 3 dei ma dilettanti

Mais si la première mi-temps a été plutôt incoraggiante, aucun des éléments offensifs marseillais n’a pu offrirà son meilleur rendement sur la globalté du match. Le débat sur le système, déjà récurrent a Marsiglia depuis de nombreux mois, n’en est que relancé. A force de modifier son schéma, sampaoli ne donne que peu d’opportunités à ses joueurs de trouver leurs repères. “On change de système souvent, on a joué en 4-3-3 contre Clermont, la en 4-4-2un reconnu Milik. Mais selon moi, peu importe commento su joue, l’important c’est de gagner.

Milik : “Il me manque du temps de jeu”

Le change de système est un premier élément. Celui des hommes en est un autre qui peut aussi expliquer, du moins en partie, les hardés de Marseille en attaque. Face à Monaco, Sampaoli un’opzione per una linea di attacco différente sur les trois dernières sorties en championnat, après avoir misé sur il trio Payet-Milik-Ünder contre Clermont, puis-sur-Dieng a TroyÜnd. Comme la modifications des schémas, celle des association ne favorise pas les automatismes entre les joueurs.

Milik n’a pas cache qu’il en souffrait. “Sur les deux derniers corrisponde a je n’ai pas joué, o pour moi le rythme c’est très importanteat-il concédé au micro de Prime Vidéo. Je me sens mieux quand je joue tous les trois jours. Il me manque du temps de jeu pour être meilleur. Vous voyagez beaucoup, vous ne jouez pas, et ça peut vous manquer… Mais à la fin c’est le coach qui décide, et je rispettare ses choixIls sont loin d’être payants en ce moment. Et Sampaoli doit vite trouver le remède à ce mal récurrent pour que Marseille stoppe l’hemorragie et refasse honneur à sa devise.

Sous pavillon russe, l’AS Monaco est-elle en pericolo ?

Lega 1

Tchouaméni-Guendouzi: C’est qui le plus fort?

HIER À 21:26

Coppa di Francia

Une finale 22 ans après : Nantes au paradis

02/03/2022 – 22:22

READ  Accusato di razzismo per gli Ultras, il vestiaire prend sa défense