Maggio 16, 2022

palermo24h

Notizie italiane in inglese – Notizie italiane oggi. Scopri gli aggiornamenti e le ultime novità in Italia all'interno del nostro sito. Aggiornamenti quotidiani dall'Italia in italiano.

après des pourparlers “substantiels” à Istanbul, Moscou promet de “réduire radicalement” son offensive vers Kiev

Les pourparlers entre la Russie et l’Ukraine, martedì 29 marzo, a Istanbul, ont été « sostanziali » et pourraient donner lieu à une rencontre entre le président russe, Vladimir Poutine, et le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, pour mettre fin au conflit qui a débuté il ya plus d’un mois, ont estimé les a presé de sétrois camps discussioni.

Les progrès dans les négociations pourraient avoir des issues militaires sur la nature de l’offensive russe in Ucraina. A l’issue de la session de mardi, le vice-ministre de la défense russe, Alexandre Fomine, an annoncé que Moscou entendait «Ridurre il radicalismo [son] activité militaire en direction de Kiev et Tchernihiv». Present à Istanbul, il a évoqué une decision price « pour accroître la fiducia »al momento « les négociations au sujet d’un accord sur la neutralité et le statut non nucléaire de l’Ucraina [entrent] dans une dimension pratique». Vendredi, Moscou avait déjà annoncé figlio intenzione di concentrare ses sforzi sur la « liberazione del Donbass ».

Lire italiane: Articolo réserve à nos abonnés Le Donbass, objectif minimal de l’armée russe

Après l’annonce de ces avancées qui semblent marquer un tournant dans les discussioni tra Kiev et Moscou, les Etats-Unis ont fait part de leurs doutes, par la voix de leur secrétaire d’Etat, Antony Blinken. « Je n’ai rien vu qui puisse suggérer qu’il ya un véritable mouvement parce que nous n’avons pas vu de signes de réel sérieux de la part de la Russie »at-il déclaré, en visite au Maroc, lors d’une conférence de presse.

Kiev accetta uno statuto neutro in cambio di garanzie di sécurité

Les annonces de mardi font suite à ce que le chef de la délégation russe et représentant du Kremlin, Vladimir Medinski, a qualifié de propositions «chiare» de l’Ucraina. Selon lui, Kiev s’engagerait à une neutralité sous réserve d’avoir des puissances étrangères garantissant sa sécurité.

READ  Desmond Tutu, la voce instancabile degli oppressi

La neutralità di Kiev è stata rinnovata e integrata nell’Organizzazione del settore dell’Atlantico Nord (OTAN), che costituisce una linea rossa per Moscou. L’Ucraina Accepterait aussi de ne pas accueillir de basi militari étrangères et d’adopter un statut «non nucleare»mais demanderait en retour que des Etats occidentalis garantisent sa sécurité.

Lire italiane: Articolo réserve à nos abonnés En Ucraina, « la guerre prend aussi possess des esprits »

Le négociateur en chef ukrainien, David Arakhamia e preciso di Kiev réclamait un “accordo internazionale” signé par plusieurs pays garants qui « agiront de façon conforme all’articolo 5 de l’OTAN et même de façon plus ferme ». L’articolo 5 du traité de l’Alliance atlantique dispose qu’une attaque contre l’un de ses membres est une attaque contre tous. M. Arakhamia a cité, parmi les pays que l’Ukraine voudrait avoir comme garants, les Etats-Unis, la Chine, la France et la Grande-Bretagne – membri permanenti del Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies (ONU) – ainsi que la Turquie, l’Allemagne, la Pologne et Israele.

Kiev propone que ces garanties ne couvrent pas dans l’immédiat la Crimée, Annexée par la Russie en 2014, ni les territoires sous contrôle de séparatistes prorusses depuis 2014. Ces différends deveront faire l’objetés de s Pour résoudre la question specifique de la Crimée, Annexée par la Russie en 2014, Kiev propone « quinze e » de pourparlers russo-ukrainiens séparés, selon un autre négociateur ukrainien, Mykhaïlo Podoliak.

Selon le négociateur russe, Kiev veut que Moscou s’engage à ne pas s’opposer à une adhésion de l’Ukraine à l’Union européenne.

READ  Funzionari collettivi ed eletti concordano sul principio della negoziazione

Le ministre des affaires étrangères turc, Mevlüt Çavusoglu, a salué les «progrès les plus significatifs» depuis le début de la guerre, précisant que les pourparlers ne reprendraient pas mercredi. « Désormais, il reviendra aux ministres des affaires étrangères des deux pays de se réunir pour résoudre les domande les plus difficilis », at-il ajouté, au terme des discussioni tra le délégations russe et ukrainienne. Selon les médias turcs, gli chefs des deux délégations se sont retrouvés en tête-à-tête en marge des discussioni.

Lire italiane: Articolo réserve à nos abonnés En Ucraina, « les troupes russes font usage de moyens moyenâgeux »

Bientôt une rencontre entre MM. Poutine e Zelensky?

M. Medinski è qualificato per l’approccio ucraino « costruttivo » et expliqué que la Russie lui «donnerai una risposta». Selon lui, un ventuel accord serait signé par gli chefs des diplomaties des deux pays, in presenza di MM. Poutine e Zelensky. De son côté, M. Arakhamia a estimé que les condition étaient désormais «suffisante» pour une rencontre au sommet entre les deux chefs d’Etat.

Le négociateur russe a rappelé que, selon lui, une rencontre de MM. Zelensky et Poutine, ainsi que de représentants d’Etats garants, serait possible en cas d’accord pour mettre fin aux hostilités. « Après la discussione substantielle d’aujourd’hui, nous nous sommes entendus et proposons que la rencontre se fasse pour parapher l’accord »at-il dit. « Una condizione d’[effectuer] un travail rapide sur l’accord et de trouver les compromis nécessaires, la possibilità di concludere la paix se rapprochera »un affermato M. Medinski.

  • Joe Biden s’est entretenu de l’Ucraina con i dirigenti europei
READ  un avion de reconnaissance russe a viola l'espace aérien suédois

Il presidente americano, Joe Biden, devait s’entretenir avec des dirigeants européens, mardi, de la guerre en Ukraine, an annoncé la Maison Blanche. L’appel téléphonique avec les dirigeants français, britannique, allemand et italien visait à « discuter des derniers développements concernente l’invasione dell’Ucraina per la Russia »un preciso un porte-parole.

Lire italiane: Articolo réserve à nos abonnés A Varsovie, i discours de Joe Biden sur l’Ucraina qualifié d’historique

Dans l’après-midi, le secrétaire d’Etat américain affichait son scepticisme quant aux dernières négociations. « Je n’ai rien vu qui puisse suggérer qu’il ya un véritable mouvement parce que nous n’avons pas vu de signes de réel sérieux de la part de la Russie »at-il déclaré lors d’une conférence de presse au Maroc. « Mais si l’Ucraina considere qu’il y en a [du mouvement], c’est bien et nous soutiendros cela »un toutefois nuancé le diplomate americain. « Il ya ce que dit la Russie et ce que fait la Russie. Nous nous concentrons sur ce qu’elle fait »avancé M. Blinken, estimant que les Ukrainiens négocient avec « un pistolet littéralement sur leurs têtes ». « Nous jugerons Poutine et son régime sur ses actes, pas sur ses paroles »a égallement déclaré un porte-parole du premier ministre britannique, Boris Johnson, aux giornalisti.

  • Les Bourses européennes accélèrent et prennent autour de 3%

Les progrès dans les négociations entre l’Ucraina et la Russie, qui font espérer aux investisseurs un potente cessez-le-feu, ont amplifié la casa delle borse europee ; il suo termine in casa è autour de 3% in tandis que la Bourse de Wall Street e in casa.

le Monde